Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 17:11

                                                                                                              Agen, le 15 juillet 2015
                                                                                                              Fête de saint Bonaventure
                                        A Mgr Herbreteau, aux prêtres, aux diacres
                                       et à l'ensemble des habitants du Diocèse d'Agen
Chers amis,
Né à Agen, ayant très peu quitté le Lot-et-Garonne sauf pour des périodes d'études, voici
que le pape François me demande de faire quelques kilomètres pour devenir évêque de Cahors.
Vous imaginez bien que je ne pars pas sans déchirement. Mais, malgré des appréhensions,
je fais aussi de nouveau l'expérience de la joie profonde d'avoir reçu la grâce de dire
"oui" à un appel du Seigneur. J'espère servir toujours Jésus-Christ de mon mieux.
En même temps, je me sens très honoré de cet appel et un immense sentiment de reconnaissance
m'envahit. Je pense à toutes les personnes qui m'ont transmis la foi en Jésus-
Christ, ce bien précieux devenu presque rare en cette époque de remise en question. Je pense,
en premier lieu à ma famille, bien sûr. Il y a aussi de nombreux prêtres qui m'ont profondément
marqué. Beaucoup sont partis vers le Seigneur et, si Dieu veut, ils prient pour nous. Je
m'appuie beaucoup sur leur intercession.
J'ai tant reçu de toutes les personnes rencontrées dans mes divers ministères depuis 23
ans. Des prêtres qui ont été vraiment fraternels et ont accompagné mes premiers pas dans le
presbytérat, des diacres qui m'ont impressionnés par leur sens du service au milieu de bien
des occupations, des laïcs qui vivent leur foi de façon admirable et, plaçant ainsi très haut la
barre de leurs attentes spirituelles, ont beaucoup stimulé l'approfondissement de ma foi. J'ai
ainsi appris de l'exercice même du ministère comment relier un peu mieux vérité théologique
et vie concrète, vocation à la sainteté et préoccupations temporelles.
Je garde, bien sûr, une reconnaissance spéciale envers Mgr Saint-Gaudens qui m'a ordonné
prêtre, envers Mgr Descubes qui, en particulier, m'a confié la redoutable mission du service
des vocations au sein de laquelle j'ai renouvelé mon sens de l'appel et des ministères —j'y
ai aussi appris à ne pas désespérer en distinguant efficacité et fécondité !— et envers Mgr Herbreteau
qui m'a confié des responsabilités par lesquelles j'ai été profondément transformé. Notre
collaboration étroite, dans une totale communion, a été pour moi une école d'élargissement
du regard sur l'Église et sur le monde. Je ne saurai rendre compte de tout ce que j'ai appris à
ses côtés, dans la simplicité et la vérité d'une recherche permanente des chemins où l'Esprit
nous conduit.
Merci à tous les confrères prêtres avec qui j'ai senti une proximité spéciale et nouvelle
depuis que j'étais vicaire général. Nous avons souvent réfléchi ensemble sur les manières d'optimiser
notre presbyterium peu nombreux dans notre diocèse pauvre. Je ne peux m'empêcher
d'avoir un peu le sentiment de vous "lâcher" dans une période de manque, mais nul n'est indispensable
et cela nous pousse vraiment à compter sur l'Esprit Saint et sur les charismes
donnés à chacun, prêtres, diacres ou laïcs, pour que le Christ soit annoncé, aimé et servi.
Je demande pardon à ceux que j'ai pu blesser par maladresse ou par manque d'attention.
Un merci particulier, enfin, à toutes les personnes, chrétiennes ou non qui m'ont fait le
cadeau de leur amitié ou de leur estime pendant ces 48 années de ma vie lot-et-garonnaise.
Ma vie sera désormais dans le Lot qui n'est pas si loin, mais je me dois désormais en priorité
au diocèse de Cahors. Le choix de quitter ceux qu'on aime est âpre. Mais si l'on se voit moins
souvent, l'amitié demeure, comme un lien invisible, témoin discret de la dimension spirituelle
de notre existence.
Je garde aussi précieusement le soutien des prières de nos saints fondateurs, Foy, Caprais,
Vincent, Phébade et les autres. Comme je compte sur celui des soeurs et des frères de
nos monastères et autres communautés de consacrés implantés dans le Diocèse d'Agen : leur
vocation est de prier pour nous. Merci à tous pour ce que vous êtes et ce que vous apportez
aux hommes.
Il y a désormais un lien de plus entre deux Diocèses.
Que la vigne taillée porte davantage de fruit (cf. Jn 15,2).
En Jésus.
+ Laurent CAMIADE, évêque nommé de Cahors
Évêché - 5 rue Roger-Johan - 47000 AGEN

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Sainte Marie en Agenais - dans Eglise diocésaine
commenter cet article

commentaires

leroy fleury 23/07/2015 17:23

quelle perte pour le diocèse.La simplicité le caracterisait et aider les autres. Que Dieu continue à le bénir sous le regard tendre de Marie. Marie-odile Leroy Fleury

Rechercher

Articles Récents