Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 21:56

 

        « La fin du monde serait-elle pour demain, je n’en planterais pas moins un pommier aujourd’hui. » Cette phrase attribuée traditionnellement à Martin Luther nous apporte une espérance alors que nous entrons dans une nouvelle année. Elle invite à vivre le temps présent, à nous engager dès maintenant pour un monde de justice et de paix.

       Planter un pommier, c’est croire qu’un avenir est possible et c’est prendre appui sur l’espérance envers et contre tout. Espérance qui n’est pas attente passive mais qui oblige à retrousser nos manches.

        C’est avec cette espérance que je vous souhaite une belle année 2017 ! Des événements importants vont marquer notre pays, en particulier au niveau social et politique. Dans l’Église, nous recueillons les fruits de l’année jubilaire et le pape François nous demande de continuer à être miséricordieux : « Voici venu le temps de la miséricorde pour tous et pour chacun, pour que personne ne puisse penser être étranger à la proximité de Dieu et à la puissance de sa tendresse. Voici venu le temps de la miséricorde pour que ceux qui sont faibles et sans défense, loin et seuls, puissent accueillir la présence de frères et de sœurs qui les tireront du besoin. Voici venu le temps de la miséricorde pour que les pauvres sentent se poser sur eux le regard respectueux mais attentif de ceux qui, ayant vaincu l’indifférence, découvrent l’essentiel de la vie. Voici venu le temps de la miséricorde pour que tout pécheur ne se lasse jamais de demander pardon et sente la main du Père qui accueille toujours et serre contre lui » (Misericordia et misera, n° 21).

      Nous ne sommes pas en train de vivre la fin du monde, mais la fin d’un monde. Notre société est en pleine mutation. La planète a besoin de beaucoup d’attention et de soin. Nos relations demandent à être apaisées et sereines. Avec le réformateur protestant, j’aime me redire alors : « La fin du monde serait-elle pour demain, je n’en planterai pas moins un pommier aujourd’hui. » J’affirme cela en raison de ma foi et de mon espérance chrétienne. Le Christ est notre guide et notre Sauveur, présent dans notre monde, à chaque instant de notre vie.

   Que 2017 soit une année au cours de laquelle chacun porte l’espérance autour de lui !

 

Agen le 12 décembre 2016

 † Hubert Herbreteau

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Sainte Marie en Agenais
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Articles Récents