Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 09:41

J'ai une pensée aujourd'hui pour toutes celles et ceux qui travaillent POUR NOUS et qui ne connaissent pas de confinement aux risques de leur vie !

ML

 

 

CHANT du jour

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

Je suis là, contemplez ce mystère

 

R. Je suis là, contemplez ce mystère.
Par amour, j’ai donné ma vie.
Approchez, venez à la lumière,
Accueillez mes grâces infinies.

 

1. Je ne suis pas digne de te recevoir,
Seigneur, viens à mon secours.
Aide-moi à croire, donne-moi la foi,
Seigneur, toi seul es mon Dieu.

 

2. Ton cœur est la source, qui ne tarit pas,
Seigneur, tu nous as tant aimés.
Donne-nous l’eau vive, nous n’aurons plus soif.
Sans fin, tu veux nous combler.

 

3. Seigneur à ta suite, nous voulons marcher ;
Mais seuls, à qui irions-nous ?
Tu as les paroles de l’éternité.
Seigneur, reste auprès de nous.

 

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (L. Pavageau) Harmonisation : D. Rollo /© 2017, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

« Tu deviendras le père d’une multitude de nations »

 

 

Lecture du livre de la Genèse (Gn 17, 3-9)

 

En ces jours-là,
Abram tomba face contre terre
et Dieu lui parla ainsi :
« Moi, voici l’alliance que je fais avec toi :
tu deviendras le père d’une multitude de nations.
Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram,
ton nom sera Abraham,
car je fais de toi le père d’une multitude de nations.
Je te ferai porter des fruits à l’infini,
de toi je ferai des nations,
et des rois sortiront de toi.
J’établirai mon alliance entre moi et toi,
et après toi avec ta descendance,
de génération en génération ;
ce sera une alliance éternelle ;
ainsi je serai ton Dieu
et le Dieu de ta descendance après toi.
À toi et à ta descendance après toi
je donnerai le pays où tu résides,
tout le pays de Canaan en propriété perpétuelle,
et je serai leur Dieu. »
Dieu dit à Abraham :
« Toi, tu observeras mon alliance,
toi et ta descendance après toi,
de génération en génération. »

 

 

PSAUME (104, 4-5, 6-7, 8-9)

 

Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance.

 

Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça.

 

Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis.
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.

 

Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour »

 

Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie. Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur. Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 8, 51-59)

 

En ce temps-là,
Jésus disait aux Juifs :
« Amen, amen, je vous le dis :
si quelqu’un garde ma parole,
jamais il ne verra la mort. »
Les Juifs lui dirent :
« Maintenant nous savons bien que tu as un démon.
Abraham est mort, les prophètes aussi,
et toi, tu dis :
“Si quelqu’un garde ma parole,
il ne connaîtra jamais la mort.”
Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ?
Il est mort, et les prophètes aussi sont morts.
Pour qui te prends-tu ? »
Jésus répondit :
« Si je me glorifie moi-même,
ma gloire n’est rien ;
c’est mon Père qui me glorifie,
lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”,
alors que vous ne le connaissez pas.
Moi, je le connais
et, si je dis que je ne le connais pas,
je serai comme vous, un menteur.
Mais je le connais,
et sa parole, je la garde.
Abraham votre père a exulté,
sachant qu’il verrait mon Jour.
Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
Les Juifs lui dirent alors :
« Toi qui n’as pas encore cinquante ans,
tu as vu Abraham ! »
Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis :
avant qu’Abraham fût,
moi, JE SUIS. »
Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter.
Mais Jésus, en se cachant,
sortit du Temple.

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

I - Jésus a eu bien des difficultés avec ses contemporains, en particulier avec les autorités juives. Pourtant, nous l’avons entendu avant-hier, certains ont cru en lui, et c’est à ces croyants que Jésus s’adresse. Hier Jésus leur demandait de rester fidèles à sa parole. Aujourd’hui cependant nous voyons ces croyants se retourner ; ils refusent les paroles fortes de Jésus et en viennent à vouloir le lapider. Nous arrivons à quelques jours de la fin de ce carême. Pour chacun de nous je pense, ce carême aura eu une coloration très particulière ; depuis le début du carême nous sommes secoués par les événements de ce monde. Depuis deux semaines nous sommes provoqués à mettre en œuvre un mode de vie différent, avec les autres et avec Dieu. Réjouissons-nous des grâces que nous avons pu recevoir dans cette épreuve, des attentions à la Parole de Dieu que nous avons pu avoir ! Et supplions le Seigneur de nous garder fidèles, dans ces temps, à cette parole, pour que nos enthousiasmes d’un moment ne se réduisent pas à un feu de paille !

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - En déclarant aux juifs : « avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS », Jésus a, pour eux, commis un blasphème et c’est intolérable. Quel être humain peut avoir l’outrecuidance de se prendre pour Dieu ? C’est à Moïse que Dieu s’est adressé pour lui révéler son nom : « JE SUIS », en Exode 3,14. Alors pourquoi Jésus ose-t-il s’attribuer cette prorogative qui convient qu’à Dieu seul ? Les juifs ont donc raison de s’en prendre à lui…Leur réaction est tout à fait normale car, en réalité, ils ne connaissent vraiment pas qui est Jésus. Ils voient tout simplement en Lui le fils du charpentier, un homme ordinaire comme eux. Ils sont loin d’imaginer que c’est le Fils de Dieu, qu’il est le Dieu parmi les hommes. Et nous, qu’aurions-nous fait à leur place? Et pourtant, Jésus ne cherche pas à provoquer ses frères juifs, mais à révéler sa vraie identité, sinon il serait un menteur comme eux. Il ne peut donc que leur dire la vérité. Ils ont le droit de savoir qu’il est « JE SUIS », Il est le Dieu fait homme. Ne soyons donc pas étonnés qu’Il nous dise aussi que celui qui garde sa parole ne verra jamais la mort. A nous de vivre de sa parole qui sauve, tout en fléchissant le genou en signe d’adoration devant Lui qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles, amen.

 

Évangile commenté par Père Gilbert

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents