Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 16:04
Bénédiction Ubi et Orbi du pape François, Rome le 27 mars 2020

Bénédiction Ubi et Orbi du pape François, Rome le 27 mars 2020

de l'Abbé Jérôme POMIÉ

Prêtre référent du Service diocésain du Catéchuménat

 

Chers amis néophytes, baptisés non initiés et accompagnateurs,

 

En donnant, vendredi dernier, la bénédiction urbi et orbi, le Pape François a donné un signal clair au monde. Dieu est Miséricorde. Dans les évènements malheureux de notre vie, on peut avoir l’impression que Dieu nous a oublié, ou pire encore, qu’Il ne nous aime pas. Qui n’a pas entendu dire, quand il était enfant : « c’est le Bon Dieu qui t’a puni ! » ? Mais Dieu merci, aucun de nous n’a prononcé cette affirmation ... [ptdr] J’entends (par téléphone), je lis ici ou là, que la crise sanitaire qu’est en train de vivre l’humanité est une punition divine … Ce serait en quelque sorte le déluge des temps modernes. Certains d’ailleurs se prennent déjà pour le nouveau Noé. Dieu ne veut pas la souffrance. Il n’a pas créé le COVID-19 pour que l’homme méchant, les pouvoirs politiques « pourris » (des mêmes coups de téléphone), par ce moyen de souffrance, par cette mise à l’arrêt d’une grande partie de l’économie, par notre confinement, change de cap, se convertisse. C’est un peu ce que nous comprenons parfois avec des textes de l’Ancien-Testament. La louange de Job, au début de son livre, le synthétise : « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris : Que le nom du Seigneur soit béni ! » (Jb 1,22).

 

Cependant, il est clair que Dieu n’empêche pas la mort, le chômage, l’infidélité, le coronavirus … etc … etc … Mais quand le malheur nous frappe, Dieu permet à notre cœur et à notre intelligence, à notre humanité, de se laisser travailler, de manière significative, par l’Esprit de Dieu qui est Amour. Comment des franciscains qui étaient envoyés, avec tant d’hommes et de femmes, avec des enfants, dans des wagons à bestiaux, vers les camps de la mort, pouvaient-ils chanter avec douceur le Cantique des Créatures de Saint François d’Assise ? Comment dans une situation de détresse, de deuil, dans un corps infirme, ou dans une cellule de prison, peut-on être habité d’une paix profonde, et parfois même d’une joie immense ? Ce sont des signes qui mettent en lumière que Dieu est là, qu’il ne nous abandonne pas. Saint Jean-Paul II l’a dit d’une manière remarquable : « La croix est comme un toucher de l’amour éternel sur les blessures les plus douloureuses de l’existence terrestre de l’homme » (DM, N°8).

 

Dans le mystère de la Croix, nous percevons que Dieu a voulu, dans l’humanité du Fils, connaître la souffrance et même la mort. Il n’est pas insensible à ce que nous vivons, il le prend avec lui.

 

Mais ne perdons pas de vue que notre plus grande misère, qui devrait nous faire souffrir terriblement, est le péché. C’est le cancer de l’âme. Dieu ne veut pas exterminer le pécheur, mais Il veut qu’il vive. Ainsi Dieu n’est pas insensible à la misère qu’entraîne en nous notre péché, Jésus le prend sur lui : « Lui n’a pas commis de péché. Lui-même a porté nos péchés, dans son corps, sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice. Par ses blessures, nous sommes guéris. » (1P 2,22a ; 24). Il n’y a pas de miséricorde sans justice, et il ne devrait pas y avoir de justice qui ne puisse conduire à la miséricorde.

 

Alors en donnant cette bénédiction à la ville et au monde, le Pape François a voulu manifester la miséricorde de Dieu, pour nous tous qui sommes atteints, de près ou de loin, par cette crise sanitaire. Bénir c’est dire du bien, donner une bénédiction, c’est donner le bien.

 

Baptisés, nous ne pouvons nous approcher des fêtes pascales sans reconnaître notre péché, sans en demander pardon à Dieu, sans en recevoir son pardon dans le sacrement de la Réconciliation, sans avoir accompli une pénitence.

 

Même si nous ne pouvons participer autrement que par la télévision, par le net, aux différentes célébrations de la semaine sainte et de Pâques, la fête de Pâques aura bien lieu. Nous devons la vivre avec une âme purifiée. En raison du confinement, nécessaire à la santé de tous et de chacun, nous ne pourrons recevoir le pardon sacramentel par le ministère de l’Église à travers le prêtre. Le 20 mars dernier, le Pape François a rappelé que notre Mère, l’Église, a prévu l’impossibilité qui est la nôtre d’aller nous confesser.

 

Voici les deux numéros du Catéchisme de l’Eglise Catholique sur lequel le Pape s’appuyait :

 

1451 : Parmi les actes du pénitent, la contrition vient en premier lieu. Elle est " une douleur de l’âme et une détestation du péché commis avec la résolution de ne plus pécher à l’avenir " (Cc. Trente : DS 1676).

 

1452 : Quand elle provient de l’amour de Dieu aimé plus que tout, la contrition est appelée " parfaite " (contrition de charité). Une telle contrition remet les fautes vénielles ; elle obtient aussi le pardon des péchés mortels, si elle comporte la ferme résolution de recourir dès que possible à la confession sacramentelle (cf. Cc. Trente : DS 1677)

 

Dans l’attente de pouvoir rencontrer un prêtre, parce que la confession n’est pas possible par téléphone, par Skype, pas même sur Whatsapp … Je ne peux que vous redire de tout mon cœur avec Saint Paul, « nous vous en supplions au nom du christ laissez-vous réconcilier avec Dieu » (1 Co 5,20).

 

Le temps de prière qui suit va nous permettre, dans cette semaine qui nous conduit à la fête des Rameaux, de vivre une première démarche de pardon et de réconciliation.

 

L’amour de Dieu va par-delà le don qu’il nous a fait de notre vie, jusqu’au pardon. N’ayons pas peur d’accueillir sa miséricorde.

 

Votre Abbé, Jérôme

Le Retour du Fils Prodigue (détail), Rembrandt, huile sur toile, 205 x 262cm, 1665 - musée de l'Ermitage, Saint Petersbourg

Le Retour du Fils Prodigue (détail), Rembrandt, huile sur toile, 205 x 262cm, 1665 - musée de l'Ermitage, Saint Petersbourg

En cliquant sur le lien ci-dessus, retrouvez la proposition du temps de prière

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents

  • 40 ans après l’attentat contre Jean-Paul II
    Audience Générale, Pape François, S. Jean-Paul II Jean-Paul II © L'Osservatore Romano 40 ans après l’attentat contre Jean-Paul II, le pape François fait mémoire « Dans les mains de Dieu » 13 mai 2021 11:04 Anne Kurian Quarante ans après l’attentat subi...
  • « Le bon combat »
    Pape François L'Ascension du Christ, Giotto, Chapelle des Scrovegni, Padoue (Italie) © DR « Le bon combat », tweet du pape pour l’Ascension La mission que Dieu nous confie 13 mai 2021 19:39 « La solennité de l’Ascension dirige notre regard vers le haut,...
  • Pèlerinage Personnes Malades Handicapée2021
    - 11.07.2021_-_affiche_pelerinage_des_personnes_malades_et_handicapees_a_bon_encontre.pdf
  • La fin de vie est une étape importante de la vie !
    Tout est lié: le chemin d'une écologie intégrale. Soins palliatifs et écologie intégrale : Anne-Marie Aitken, Xavière, bénévole au sein de la maison médicale Jeanne Garnier n’a pas tout de suite vu le lien. À l’occasion de cet entretien, elle a relu son...
  • « Si vous voulez être heureux, rendez quelqu’un heureux »
    Baptême d'enfants dans la chapelle Sixtine, 12 janvier 2020 © Vatican Media Lectures de dimanche : « Si vous voulez être heureux, rendez quelqu’un heureux » La vocation chrétienne, c’est être choisi mai 07, 2021 12:37 Mgr Francesco Follo « La vocation...
  • Migrants et réfugiés : « SURMONTER NOS PEURS », invite le pape
    « Transformer les frontières en lieux de rencontre » mai 06, 2021 11:30 Anne Kurian-Montabone « Nous ne devons pas avoir peur de rêver et de le faire ensemble comme une seule humanité », écrit le pape François dans son message pour la 107ème Journée mondiale...
  • Mois de mai, mois de Marie : une coutume récente ?
    Depuis quand dit-on que le mois de mai est dédié à l’intercession de la Vierge Marie ? Le père Renaud Saliba, recteur du sanctuaire de Pontmain lieu d’une apparition mariale datant de 1871 dans le diocèse de Laval, nous apporte quelques explications sur...
  • Journée des CHRÉTIENS d'ORIENT
    Journée des CHRÉTIENS d'ORIENT
  • 30 jours du marathon de prière contre la pandémie.
    Le pape François a décidé de consacrer le mois de mai à un « marathon de prière » afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Cette chaine de prière relie trente sanctuaires différents à travers le monde. Chaque jour du mois de mai un sanctuaire marial...
  • Voici comment participer au « marathon de prière » du pape François
    Voici comment participer au « marathon de prière » du pape François Antoine Mekary | Agnès Pinard Legry - Publié le 30/04/21 Le pape François lancera ce samedi 1er mai un marathon de prière afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Il doit durer...