Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 09:56
L’ermitage du père Charles de Foucauld sur le plateau de l’Assekrem. © Thomas Goisque

L’ermitage du père Charles de Foucauld sur le plateau de l’Assekrem. © Thomas Goisque

CHARLES de FOUCAULD

CHARLES de FOUCAULD

MERCREDI 22 AVRIL(Mercredi de la 2ème Semaine de Pâques) avec BIENHEUREUX CHARLES de FOUCAULD (1858-1916

et avec la participation de notre curé, l'abbé Philippe d'HALLUIN

 

par l'abbé Jérôme POMIÉ

Prêtre référent du Service diocésain du Catéchuménat

 

Chers amis,

 

Tout d'abord, hier, j'ai omis de remercier le Père Michel. Je le remercie donc en cette heure. A genoux, je lui demande pardon pour cet oubli !!!

 

Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous le temps de prière pour la journée, et celui proposé avant le repos de la nuit. L'Abbé Philippe d'Halluin (1), que je remercie (Philippe, je ne t'ai pas oublié !), nous propose de nous mettre sous le regard du Bienheureux Charles de Foucauld, tout en posant nos regards sur celui, notre petit frère universel. Nous prierons spécialement pour les migrants.

 

Ermite, il rejoint spécialement ceux qui vivent seuls ce temps de confinement. Je vous joint beaucoup de liens, pour que chacun puisse y puiser quelque chose : ni perte de temps, ni dispersion. Mais Bx Charles est d'une très grande richesse de fécondité.

 

Mercredi, je célèbre l'office de Milieu du jour à 12h. Je célèbre la messe à 18h en y intégrant les vêpres et les complies à 22h. Ces célébrations seront retransmises, en direct, sur la chaîne YouTube du Catéchuménat.

 

J'implore la bénédiction du Seigneur sur nos sœurs et frères appelées :
Seigneur, montre-toi favorable à ces catéchumènes : qu'une fois instruits des saints mystères, ils renaissent de la fontaine baptismale, et soient comptés à jamais parmi les membres de ton Église. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen (RICA, N° 119/1)

 

A bientôt,

 

Fidèlement

 

Votre Abbé, Jérôme

 

(1) curé de la paroisse Sainte-Marie en Agenais

MERCREDI 22/04/20 - CHEMIN PASCAL 2020, ITINÉRAIRE SPIRITUEL PROPOSÉ PAR LE SERVICE DIOCÉSAIN DU CATÉCHUMÉNAT - PRIÈRE DU JOUR ET CHANT - COMMENTAIRE DE L'ÉVANGILE
MERCREDI 22/04/20 - CHEMIN PASCAL 2020, ITINÉRAIRE SPIRITUEL PROPOSÉ PAR LE SERVICE DIOCÉSAIN DU CATÉCHUMÉNAT - PRIÈRE DU JOUR ET CHANT - COMMENTAIRE DE L'ÉVANGILE

Quelques liens :

- Méditation du Bx Charles sur le désert :

- Frère Charles, à travers ceux qui veulent suivre son idéal :

- Frère Charles, inutile ?

- KTO :

Bx Charles, regard de la télévision française :

- Frère Charles, son incroyable amour :

- Jesus Caritas : Charles à travers sa vie et son œuvre :

Avec les enfants :

Sa famille spirituelle :

- Quelques chants :

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

 

Donne, Seigneur

 

R. Donne, Seigneur, donne le salut,
Donne, Seigneur, donne la victoire.
Relève-nous d’entre les morts,
Par Jésus, notre sauveur.

 

1. Voici le jour que fit le Seigneur,
Qu’il soit pour nous jour de fête et de joie.
Louange à Dieu, car il est bon,
Car éternel est son amour.

 

2. Appuyons-nous sur Dieu, le Seigneur,
Ne comptons pas sur les hommes puissants.
N’ayons pas peur, Dieu est pour nous,
Car éternel est son amour.

 

3. Clameurs de joie, clameurs de victoire,
Le Seigneur seul est ma force et mon chant.
Son bras puissant m’a défendu,
Car éternel est son amour.

 

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (L.-E. de Labarthe) D'après Ps 117 CD n°64 /© 2018, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

 

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

 

« Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple ! »

 

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 5, 17-26)

 

En ces jours-là,
intervint le grand prêtre, ainsi que tout son entourage,
c’est-à-dire le groupe des sadducéens,
qui étaient remplis d’une ardeur jalouse pour la Loi.
Ils mirent la main sur les Apôtres
et les placèrent publiquement sous bonne garde.
Mais, pendant la nuit, l’ange du Seigneur
ouvrit les portes de la prison et les fit sortir.
Il leur dit :
« Partez, tenez-vous dans le Temple
et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. »
Ils l’écoutèrent ;
dès l’aurore, ils entrèrent dans le Temple,
et là, ils enseignaient.
Alors arriva le grand prêtre, ainsi que son entourage.
Ils convoquèrent le Conseil suprême,
toute l’assemblée des anciens d’Israël,
et ils envoyèrent chercher les Apôtres dans leur cachot.
En arrivant, les gardes ne les trouvèrent pas à la prison.
Ils revinrent donc annoncer :
« Nous avons trouvé le cachot parfaitement verrouillé,
et les gardes en faction devant les portes ;
mais, quand nous avons ouvert,
nous n’avons trouvé personne à l’intérieur. »
Ayant entendu ce rapport,
le commandant du Temple et les grands prêtres, tout perplexes,
se demandaient ce qu’il adviendrait de cette affaire.
Là-dessus, quelqu’un vient leur annoncer :
« Les hommes que vous aviez mis en prison,
voilà qu’ils se tiennent dans le Temple
et enseignent le peuple ! »
Alors, le commandant partit avec son escorte
pour les ramener, mais sans violence,
parce qu’ils avaient peur d’être lapidés par le peuple.

 

 

 

PSAUME (33 (34), 2-3, 4-5, 6-7, 8-9)

 

Un pauvre crie ; le Seigneur entend. ou : Alléluia !

 

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m’entendent et soient en fête !

 

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

 

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

 

L’ange du Seigneur campe à l’entour
pour libérer ceux qui le craignent.
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !

 

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Dieu a envoyé son Fils dans le monde, pour que, par lui, le monde soit sauvé »

 

Alléluia. Alléluia. Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que ceux qui croient en Lui aient la vie éternelle. Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 3, 16-21)

 

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème :
« Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais obtienne la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
Celui qui croit en lui échappe au Jugement ;
celui qui ne croit pas est déjà jugé,
du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
Et le Jugement, le voici :
la lumière est venue dans le monde,
et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière,
parce que leurs œuvres étaient mauvaises.
Celui qui fait le mal déteste la lumière :
il ne vient pas à la lumière,
de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ;
mais celui qui fait la vérité vient à la lumière,
pour qu’il soit manifeste
que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

I - Dans l’entretien avec Nicodème, hier, Jésus nous avait déjà invités à vivre la vie divine, sous l’impulsion de l’Esprit Saint. Cette vie divine est comme une lumière qui vient dans notre vie et la révèle totalement. Sous la lumière de Dieu nous voyons la beauté des œuvres que nous accomplissons « en union avec Dieu » et les aspects plus sombres de notre vie. Cette retraite forcée que nous vivons depuis plusieurs semaines, chacun selon des modalités bien différentes, peut être justement l’occasion d’accueillir cette lumière. Qu’est-ce que le Seigneur révèle aujourd’hui de mes œuvres qui doivent être « dénoncées » et converties ? Comment puis-je faire que cette journée soit pleinement vécue dans la lumière de Jésus ?

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - « Dieu a tant aimé le monde qu’il nous a donné son Fils ! … »

 

Cette seule parole de Jésus à Nicodème est une source inépuisable d’émerveillement et d’action de grâce ! Elle a aussi le pouvoir de convertir les cœurs de ceux qui ont encore une représentation d’un Dieu qui juge et condamne les fautifs… le Père nous aime au point de nous donner ce qu’il a de plus cher, son Fils Unique ! En l’accueillant et en mettant notre Foi en Lui, nous dit St Jean, nous recevons le Salut et la Vie éternelle… non pas tant la vie sans fin, mais la vie de Dieu dont l’Amour est éternel.

 

St Jean nous parle ensuite d’un jugement auquel nous échappons si nous croyons en Lui… d’où peut venir ce jugement ? Il provient d’abord de sa propre conscience car en fonction de l’éducation reçue, on est parfois sévère vis-à-vis de soi-même. Or « si notre cœur nous accuse, Dieu, écrit St Jean dans son épitre, est plus grand que notre cœur » (1Jn 3,20). Mais ce jugement que la Lumière du Christ vient révéler peut aussi être celui du monde avec ses critères impitoyables de réussite et de performance… La Foi en Dieu dont l’amour nous a été révélé dans le Christ nous rend libre aussi par rapport au monde… « À cause de Jésus, écrira St Paul, j’ai perdu tous mes avantages ; je considère tout comme des ordures, afin de gagner un seul avantage, le Christ et en Lui d’être reconnu juste…» (Ph 3,3)

 

Contemplons une fois encore l’Amour suprême manifesté par Jésus, mort pour nous sur la Croix et allons jusqu’à confesser comme St Paul : « Il m’a aimé et s’est livré pour moi ». Il n’y a que cet amour qui nous libère et nous fasse marcher dans la Lumière.

 

Évangile commenté par le Père Gaël

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents