Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 09:01
DIMANCHE 10 MAI 2020 - 5éme DIMANCHE DE PÂQUES - CHEMIN PASCAL 2020 - ITINÉRAIRE SPIRITUEL PROPOSÉ PAR LE SERVICE DIOCÉSAIN DU CATÉCHUMÉNAT - PRIÈRE DU JOUR ET CHANT - COMMENTAIRE DE L'ÉVANGILE
DIMANCHE 10 MAI 2020 - 5éme DIMANCHE DE PÂQUES - CHEMIN PASCAL 2020 - ITINÉRAIRE SPIRITUEL PROPOSÉ PAR LE SERVICE DIOCÉSAIN DU CATÉCHUMÉNAT - PRIÈRE DU JOUR ET CHANT - COMMENTAIRE DE L'ÉVANGILE

DIMANCHE 10 MAI (Cinquième Dimanche de Pâques)

avec CARDINAL JOSEPH CARDIJN (1882-1967)

 

par l'abbé Jérôme POMIÉ

Prêtre référent du Service diocésain du Catéchuménat

 

Chers amis,

 

Pour ce dernier accompagnement spirituel du confinement (Voilà, c'est
fini !), accueillons la figure de Joseph Cardijn, fondateur de la JOC
(Jeunesse Ouvrière Chrétienne).

 

Je célébrerai la messe à 11h, les Vêpres à 18 h  suivi de la bénédiction
du Saint Sacrement, et les complies à 22h. Après un petit (gros) souci
technique, ces célébrations seront retransmises en direct sur la chaîne
Youtube du Catéchuménat. ( Lien ci-dessous)


 

Saint Dimanche,

 

Votre abbé, Jérôme

Cardijn et la JOC

Voir Juger Agir, une pédagogie

Vivre le Dimanche

Question d'ado

Méditation

Mois de Marie

Le Chapelet, rabâchage ?

Marie, Aurore avant le Jour

« Notre-Dame du Travail » - Statue en pierre réalisée en 1898 par Joseph Lefèvre (1836-1911) - Eglise Notre-Dame-du-Travail-de-Plaisance (Paris, 14)

« Notre-Dame du Travail » - Statue en pierre réalisée en 1898 par Joseph Lefèvre (1836-1911) - Eglise Notre-Dame-du-Travail-de-Plaisance (Paris, 14)

Et toujours quelques chants

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

 

Maître, montre-nous le Père

 

 

R. Maître, montre-nous le Père,
Maître, où est le chemin ?
Maître, montre-nous le Père,
Cela nous suffit.

 

Soliste :
1. Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie,
Qui me voit, voit le Père,
Et qui me connaît, connaît aussi le Père
Et déjà vous l´avez vu !

 

2. Les paroles que je dis viennent du Père,
Et le Père en moi demeure.
Je suis dans le Père et le Père est en moi.
Ayez foi en ses œuvres !

 

3. Qui croit en moi lui aussi accomplira
Ce que j´ai accompli.
Et vous ferez même de plus grandes œuvres,
Car je vais vers le Père !

 

4. Si quelqu´un m´aime, il gardera ma Parole
Et mon Père l´aimera.
Chez lui, nous établirons notre demeure,
Je vous laisse ma paix !

 

Refrain final :
Maître, montre-nous le Père,
Maître, Tu es le chemin.
Maître, montre-nous le Père,
Cela nous suffit.

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (P. Scheide) Harmonisation : Communauté de l'Emmanuel (M. Hagemann) /Titre original (DE) : Herr, zeige uns den Vater © 1999, Gemeinschaft Emmanuel, Kolbergstraße 4-6, 84503 Altötting © 2003, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

 

« Ils choisirent sept hommes remplis d’Esprit Saint »

 

 

Lecture des Actes des Apôtres (Ac 6, 1-7)

 

En ces jours-là,
comme le nombre des disciples augmentait,
les frères de langue grecque
récriminèrent contre ceux de langue hébraïque,
parce que les veuves de leur groupe étaient désavantagées
dans le service quotidien.
Les Douze convoquèrent alors l’ensemble des disciples
et leur dirent :
« Il n’est pas bon que nous délaissions la parole de Dieu
pour servir aux tables.
Cherchez plutôt, frères,
sept d’entre vous,
des hommes qui soient estimés de tous,
remplis d’Esprit Saint et de sagesse,
et nous les établirons dans cette charge.
En ce qui nous concerne, nous resterons assidus à la prière
et au service de la Parole. »
Ces propos plurent à tout le monde,
et l’on choisit :
Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint,
Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas
et Nicolas, un converti au judaïsme, originaire d’Antioche.
On les présenta aux Apôtres,
et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains.
La parole de Dieu était féconde,
le nombre des disciples se multipliait fortement à Jérusalem,
et une grande foule de prêtres juifs
parvenaient à l’obéissance de la foi.

 

 

PSAUME (32 (33), 1-2, 4-5,18-19)

 

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous, comme notre espoir est en toi ! ou :Alléluia !

 

Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
Hommes droits, à vous la louange !
Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

 

 

DEUXIÈME LECTURE

 

« Vous êtes une descendance choisie, un sacerdoce royal »

 

 

Lecture de la Première lettre de saint Pierre Apôtre (1 P 2, 4-9)

 

Bien-aimés,
approchez-vous du Seigneur Jésus :
il est la pierre vivante
rejetée par les hommes,
mais choisie et précieuse devant Dieu.
Vous aussi, comme pierres vivantes,
entrez dans la construction de la demeure spirituelle,
pour devenir le sacerdoce saint
et présenter des sacrifices spirituels,
agréables à Dieu, par Jésus Christ.
En effet, il y a ceci dans l’Écriture :
Je vais poser en Sion une pierre angulaire,
une pierre choisie, précieuse ;
celui qui met en elle sa foi
ne saurait connaître la honte.
Ainsi donc, honneur à vous les croyants,
mais, pour ceux qui refusent de croire, il est écrit :
La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle,
une pierre d’achoppement,
un rocher sur lequel on trébuche.
Ils achoppent, ceux qui refusent d’obéir à la Parole,
et c’est bien ce qui devait leur arriver.
Mais vous, vous êtes une descendance choisie,
un sacerdoce royal,
une nation sainte,
un peuple destiné au salut,
pour que vous annonciez les merveilles
de celui qui vous a appelés des ténèbres
à son admirable lumière.

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

 

« Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »

 

Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alléluia.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 14, 1-12)

 

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Que votre cœur ne soit pas bouleversé :
vous croyez en Dieu,
croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père,
il y a de nombreuses demeures ;
sinon, vous aurais-je dit :
‘Je pars vous préparer une place’ ?
Quand je serai parti vous préparer une place,
je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi,
afin que là où je suis,
vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais,
vous savez le chemin. »
Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond :
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ;
personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Puisque vous me connaissez,
vous connaîtrez aussi mon Père.
Dès maintenant vous le connaissez,
et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit :
« Seigneur, montre-nous le Père ;
cela nous suffit. »
Jésus lui répond :
« Il y a si longtemps que je suis avec vous,
et tu ne me connais pas, Philippe !
Celui qui m’a vu
a vu le Père.
Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ?
Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père
et que le Père est en moi !
Les paroles que je vous dis,
je ne les dis pas de moi-même ;
le Père qui demeure en moi
fait ses propres œuvres.
Croyez-moi :
je suis dans le Père,
et le Père est en moi ;
si vous ne me croyez pas,
croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis :
celui qui croit en moi
fera les œuvres que je fais.
Il en fera même de plus grandes,
parce que je pars vers le Père »

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

 

I - Comme hier et avant-hier, nous entendons dans l’évangile le dialogue de Jésus avec ses disciples, peu avant son arrestation et sa mort. Dans les demandes de Thomas et de Philippe nous entendons à la fois un enthousiasme : « montre-nous le Père, cela nous suffit ! » et un désarroi : « Nous ne savons pas où tu vas ! » Nous comprenons bien la situation de ces apôtres qui ont vécu pendant plusieurs mois avec leur maître : que va-t-il se passer dans cette période à la fois inquiétante et enthousiasmante où Jésus ne sera plus là, ou plus de la même manière ? Pendant ces mois Jésus leur a montré le chemin qui conduit au Père, il leur a montré le Père. Ils savent qu’ils auront désormais à le suivre d’une manière différente, peut-être en voyant moins directement Jésus, mais en voyant davantage son œuvre à travers eux, les apôtres. Peut-être que nous sommes aujourd’hui comme les apôtres, dans cette situation à la fois d’enthousiasme et d’inquiétude par rapport aux jours qui viennent, qui seront différents de ceux que nous venons de vivre. Ne ratons pas ce tournant ; Jésus ne sera peut-être plus visible de la même manière mais il veut continuer à être présent et agissant en nous.

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - Ça y est, c’est le déconfinement ! Et en ce jour, nous entendons cette parole de Jésus: « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi ». Oui, ce temps de déconfinement peut être pour nous un temps angoissant: reprise des activités, peur de la contamination, fin des allocations, chômage, difficulté en entreprise, reprise de l’école… Et nous pouvons nous dire : mais comment faire? Quelle est la juste attitude? Quelle décision prendre? Mais Jésus est ressuscité ! Cela veut dire qu’Il est vivant auprès de nous, que tout ce que nous vivons, Il le vit en nous et nous comprend ! Mais alors, Jésus, puisque tu vis tout cela avec nous, puisque tu nous comprends, dis nous comment faire ? A cette question Jésus a une seule réponse: « Je suis le chemin ». Il n’a pas à nous montrer le chemin, Il est Lui-même le chemin ! Cela veut dire que si nous le mettons, lui, en premier dans notre vie, Il nous prendra sur ses épaules, tel le bon berger, et nous mènera à travers toutes les embûches de ces temps. Saint Pierre, dans la première lecture le confirme: « Celui qui met sa foi en Jésus ne saurait connaître la honte ».
Mais une question peut alors nous venir : comment faire pleinement confiance à Jésus? Il nous donne la réponse: « je suis dans le Père et le Père est en moi ». C’est parce que Jésus est parfaitement uni à Dieu le Père qu’il dit les paroles de Dieu, qu’il fait les œuvres de Dieu.
Oui Jésus, en ce temps de déconfinement qui peut nous inquiéter, nous mettons toute notre confiance en Toi ! Toi qui es ressuscité, nous savons que tu mènes à bon port, sur le bon chemin !
Bon courage à tous pour ce temps, et prions bien les uns pour les autres, dans notre belle communauté digitale !

 

Évangile commenté par le Père Bertrand  [Paroisses de Dinard - Pleurtuit - Ploubalay (35)]  

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents