Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 09:08
SAINT ÉPHREM LE SYRIEN

SAINT ÉPHREM LE SYRIEN

JEUDI 7 MAI (Quatrième semaine de Pâques)
avec SAINT EPHREM LE SYRIEN (306-373)

 

 

par l'abbé Jérôme POMIÉ

Prêtre référent du Service diocésain du Catéchuménat

 

 

Chers amis,

 

Saint Ephrem, que nous découvrons aujourd'hui est un point de contact entre deux spiritualités : l'Orthodoxie et la Tradition de Rome. Ce visage nous est proposé par Ghada LACOMBE, catéchumène de la Paroisse Sainte-Bernadette en Bruilhois.  Nous la remercions de partager avec nous la profondeur de celui que l'on nomme "la Harpe du Saint-Esprit".

 

Vous trouverez les propositions que je vous fais aujourd'hui en cliquant sur ce lien (1) (patience de rigueur pour l'ouverture, ça vous laisse le temps de prier, encore et toujours, pour moi !), et c'est l'avant dernière colonne.

(1) https://padlet.com/catechumenat/64tw7jbsezupaotm

 

Le jeudi, l'équipe diocésaine prie spécialement pour le Catéchuménat du Doyenné du Confluent. Je célébrerai l'office de sexte à 12h, la Messe à 18h (Vêpres intégrées) et les complies à 22h. Ces célébrations seront retransmises en direct sur la chaîne YouTube du Catéchuménat.

 

En ce mois de Marie, je vous confie, je confie vos intentions et vos familles à la Sainte Vierge.

 

Votre Abbé, Jérôme

 

 

SAINT ÉPHREM LE SYRIEN

SAINT ÉPHREM LE SYRIEN

Approfondissons notre connaissance de St Ephrem

Écoutons  d'abord une homélie de Pâques

Avec une émission de KTO

Deux prières de Saint Ephrem

17 mai, Journée des Chrétiens d'Orient

Un appel : l’œuvre d'Orient

Une réalité : les chrétiens arabes

Mois de Marie

Découvrons la présence de Marie dans l'Ancien Testament ...
La mère de Dieu (Téotokos) de Vladimir - Galerie Tretiakov de Moscou

La mère de Dieu (Téotokos) de Vladimir - Galerie Tretiakov de Moscou

Avec le spectacle "Bernadette de Lourdes"

Et toujours des liens en chansons :

En écho à la médiation de Saint Ephrem

Hymne du "Lucernaire"

Toujours en temps pascal ...

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

 

Alleluia jubilate

 

R. Alléluia, Alléluia,
Jubilate Deo.
Alléluia, Alléluia,
Jubilate, Alléluia.

 

1. Louez Dieu car il est bon, alléluia !
Son Amour est éternel, alléluia !
De l’Orient à l’Occident, alléluia !
Bénissons Dieu pour ses merveilles,

 

2. Dieu le Père a envoyé, alléluia !
Jésus-Christ pour nous sauver, alléluia !
Vierge Marie, tu as dit « oui », alléluia !
L’Emmanuel en toi prend chair, alléluia !

 

3. Ô Seigneur dans ta passion, alléluia !
Tu as porté chacun de nous, alléluia !
De l’ennemi et du péché, alléluia !
Tu es vainqueur, ressuscité, alléluia !

 

4. Pour toujours, tu es vivant, alléluia !
De ton cœur, brasier ardent, alléluia !
Nous puisons l’esprit de vie, alléluia !
Pour t’annoncer au monde entier : alléluia !

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (G. Creaton) /Titre original (EN) : Alleluia jubilate © 2012, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

 

« De la descendance de David, Dieu a fait sortir un sauveur : c’est Jésus »

 

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 13, 13-25)

 

Quittant l’île de Chypre pour l’Asie Mineure,
Paul et ceux qui l’accompagnaient s’embarquèrent à Paphos
et arrivèrent à Pergé en Pamphylie.
Mais Jean-Marc les abandonna
pour s’en retourner à Jérusalem.
Quant à eux, ils poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé
et arrivèrent à Antioche de Pisidie.
Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et prirent place.
Après la lecture de la Loi et des Prophètes,
les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire :
« Frères, si vous avez une parole d’exhortation pour le peuple,
parlez. »
Paul se leva, fit un signe de la main et dit :
« Israélites, et vous aussi qui craignez Dieu, écoutez :
Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a choisi nos pères ;
il a fait grandir son peuple pendant le séjour en Égypte
et il l’en a fait sortir à bras étendu.
Pendant une quarantaine d’années,
il les a supportés au désert
et, après avoir exterminé tour à tour sept nations au pays de Canaan,
il a partagé pour eux ce pays en héritage.
Tout cela dura environ quatre cent cinquante ans.
Ensuite, il leur a donné des juges,
jusqu’au prophète Samuel.
Puis ils demandèrent un roi,
et Dieu leur donna Saül, fils de Kish,
homme de la tribu de Benjamin,
pour quarante années.
Après l’avoir rejeté,
Dieu a, pour eux, suscité David comme roi,
et il lui a rendu ce témoignage :
J’ai trouvé David, fils de Jessé ;
c’est un homme selon mon cœur
qui réalisera toutes mes volontés.
De la descendance de David,
Dieu, selon la promesse,
a fait sortir un sauveur pour Israël :
c’est Jésus, dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement
en proclamant avant lui un baptême de conversion
pour tout le peuple d’Israël.
Au moment d’achever sa course, Jean disait :
“Ce que vous pensez que je suis,
je ne le suis pas.
Mais le voici qui vient après moi,
et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” »

 

 

PSAUME (88 (89), 2-3, 21-22,25.27)

 

Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante ! ou : Alléluia !

 

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours ;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

 

« J’ai trouvé David, mon serviteur,
je l’ai sacré avec mon huile sainte ;
et ma main sera pour toujours avec lui,
mon bras fortifiera son courage.

 

« Mon amour et ma fidélité sont avec lui,
mon nom accroît sa vigueur ;
Il me dira : “Tu es mon Père,
mon Dieu, mon roc et mon salut !” »

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

 

« Si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même »

 

Alléluia. Alléluia. Jésus Christ, témoin fidèle, premier-né d’entre les morts, tu nous aimes, et par ton sang tu nous délivres du péché. Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 13, 16-20)

 

Après avoir lavé les pieds de ses disciples,
Jésus parla ainsi :
« Amen, amen, je vous le dis :
un serviteur n’est pas plus grand que son maître,
ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie.
Sachant cela, heureux êtes-vous,
si vous le faites.
Ce n’est pas de vous tous que je parle.
Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis,
mais il faut que s’accomplisse l’Écriture :
Celui qui mange le pain avec moi
m’a frappé du talon.
Je vous dis ces choses dès maintenant,
avant qu’elles n’arrivent ;
ainsi, lorsqu’elles arriveront,
vous croirez que moi, JE SUIS.
Amen, amen, je vous le dis :
si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ;
et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

I - L’évangile d’aujourd’hui, et tous ceux que nous aurons jusqu’à la Pentecôte, nous font entendre les paroles de Jésus entre son dernier repas et son arrestation à Gethsémani. Jésus donne les dernières indications sur la manière de vivre après sa mort et sa résurrection ; ces indications sont donc particulièrement précieuses pour nous. Aujourd’hui Jésus invite particulièrement ses disciples à se rappeler toutes ces paroles : il annonce les difficultés à venir pour que, le moment venu, les disciples puissent se rappeler qu’elles avaient été annoncées. Ainsi, paradoxalement, les épreuves ne seront pas pour les apôtres une occasion de découragement, mais plutôt des moments d’approfondissement de leur foi en Jésus. Nous-mêmes aussi, en écoutant la parole de Jésus, et en faisant mémoire des lumières que nous avons reçues, en particulier dans ces semaines d’épreuve, nous pourrons vivre un véritable approfondissement de notre foi.

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - En posant cet acte fort d’humilité, d’abaissement, Jésus veut nous montrer la voie à suivre : servir et non se faire servir. En effet, profitant de cette belle leçon d’humilité qu’il donne en lavant les pieds de ses apôtres, Jésus, une fois de plus, va continuer leur formation pour mieux les préparer à ce qui les attend. Même si ses paroles ne sont pas tout à fait bien comprises au moment où il s’adresse à eux en citant un passage qui annonce une future trahison: « Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon », le but final est surtout de les amener sur le terrain de la foi, de les amener à croire en Lui. Les apôtres ne devaient certainement pas être très à l’aise avec les paroles prononcées par Celui pour qui ils ont tout quitté pour le suivre. Comme aux apôtres, Jésus fait appel à notre foi en Lui que le Père a envoyé dans le monde. A travers Lui, c’est Dieu lui-même que nous contemplons. Il est l’Envoyé du Père. Aussi, celui qui reçoit ceux que Lui Jésus envoie, le reçoit lui-même et mieux reçoit le Père éternel. En s’attribuant le «Je Suis» de Dieu, nous comprenons aisément qu’Il est Dieu parmi nous. Seigneur nous voulons te recevoir dans nos maisons voire nos cœurs confinés, sois notre hôte à chaque instant de notre vie pour nous aider à sortir de nous-mêmes et à nous mettre au service de nos frères et sœurs en humanité.

 

Évangile commenté par le Père Gilbert Biaye  [Paroisses de Dinard - Pleurtuit - Ploubalay 35)]

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents