Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 15:57
LE PAPE FRANÇOIS SOULIGNE, À PROPOS DE JEAN-PAUL II : « IL Y A CENT ANS, DIEU A VISITÉ SON PEUPLE »

« Il y a cent ans, Dieu a visité son peuple », a déclaré le pape François à l’occasion de la messe célébrée pour le centenaire de la naissance de saint Jean Paul II (1920-2005), ce lundi 18 mai. Le pontife a rendu hommage à trois grâces du pontife polonais léguées au monde : la prière, la proximité avec le peuple et l’amour de la justice. 

 

Pour les cent ans de la naissance de Jean Paul II, le chef de l’Église catholique a célébré ce lundi 18 mai la messe dans la chapelle Saint-Sébastien dans la basilique Saint-Pierre, où repose le pape polonais. Le pontife argentin a officié en présence d’Angelo Comastri, archiprêtre de la basilique vaticane, du cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique, de Mgr Piero Marini, et de Mgr Jan Romeo Pawłowski, des membres de la Curie tous proches du défunt pontife.

 

Les trois grâces données par Dieu à saint Jean Paul II

 

« Il y a cent ans, le Seigneur a visité son peuple, a envoyé un homme, l’a préparé à devenir évêque et à diriger l’Église », a affirmé le pape François au cours de son homélie. Pour cela, il lui a donné trois grâces qui en ont fait un « bon pasteur » : « la prière, la proximité avec le peuple et l’amour de la justice ».

© Vatican Media

© Vatican Media

Saint Jean Paul II « savait bien que la première tâche d’un évêque est de prier », a fait remarquer l’évêque de Rome. Il a souligné que, si le concile Vatican II n’avait pas été explicite sur ce point, saint Pierre avait clairement défini la tâche des évêques : « la prière et l’annonce de la parole ».

 

Le pape polonais « parcourait le monde entier, trouvant son peuple, cherchant son peuple, se rapprochant », a affirmé le Souverain pontife. Selon lui, « il s’est toujours montré « proche du grand et du petit, du proche et du lointain, toujours proche ».

 

Dernière messe retransmise

 

Saint Jean Paul II était un « homme qui voulait la justice, la justice sociale, la justice des peuples, une justice qui chasse les guerres », a ajouté le pape François. « C’est pourquoi saint Jean Paul II était l’homme de la miséricorde, car la justice et la miséricorde vont ensemble ».

 

Il s’agissait de la dernière messe quotidienne retransmise en direct par les médias du Vatican. Le pontife avait décidé de pallier l’absence de célébrations publiques dans de très nombreux pays du fait de la pandémie de Covid-19 en célébrant devant les caméras la messe à la résidence Sainte-Marthe depuis le 9 mars dernier.

LE PAPE FRANÇOIS SOULIGNE, À PROPOS DE JEAN-PAUL II : « IL Y A CENT ANS, DIEU A VISITÉ SON PEUPLE »

Il a décidé de mettre fin à ce rendez-vous après l’annonce de la reprise des messes en Italie et dans de nombreux pays ce 18 mai. Lors du Regina Coeli du 17 mai, il avait cependant insisté sur la nécessité de respecter les prescriptions établies.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Paroisse Sainte Marie en Agenais

Rechercher

Articles Récents