Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2020 2 12 /05 /mai /2020 08:02

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

Je suis vivant

 

R. Je suis vivant,
Voyez mes mains, touchez mes plaies.
N’ayez pas peur !
Mettez la main dans mon côté,
Voici mon corps ressuscité.
Croyez-en moi,
Je vous donne ma paix.

 

1. Sur moi, vous aviez roulé la pierre,
Et me voici bien vivant au milieu de vous.
Soyez croyants, ne doutez pas de ce mystère.
Heureux ceux qui croiront en moi sans avoir vu.

 

2. Fils de Dieu, régnant avant les siècles,
Verbe fait chair, la mort ne m’a pas retenu.
Ressuscité, je me montre à vous dans la gloire :
Par mes blessures, je vous offre le salut.

 

3. Voici mon corps, le pain de la vie,
Voici mon sang répandu pour votre salut.
Ceux qui accueilleront en eux ma nourriture,
Je les ressusciterai à la fin des temps.

 

 

Paroles et musique : M. Dannaud - Harmonisation : O. Dekeister © 2019, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

« Ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux »

 

Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 14, 19-28)

 

En ces jours-là,
comme Paul et Barnabé se trouvaient à Lystres,
des Juifs arrivèrent d’Antioche de Pisidie et d’Iconium ;
ils se rallièrent les foules,
ils lapidèrent Paul et le traînèrent hors de la ville,
pensant qu’il était mort.
Mais, quand les disciples firent cercle autour de lui,
il se releva et rentra dans la ville.
Le lendemain, avec Barnabé, il partit pour Derbé.
Ils annoncèrent la Bonne Nouvelle à cette cité
et firent bon nombre de disciples.

 

Puis ils retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ;
ils affermissaient le courage des disciples ;
ils les exhortaient à persévérer dans la foi,
en disant :
« Il nous faut passer par bien des épreuves
pour entrer dans le royaume de Dieu. »
Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises
et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur
ces hommes qui avaient mis leur foi en lui.
Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie.
Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé,
ils descendirent au port d’Attalia,
et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie,
d’où ils étaient partis ;
c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu
pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie.
Une fois arrivés, ayant réuni l’Église,
ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux,
et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi.
Ils passèrent alors un certain temps avec les disciples.

 

 

PSAUME (144 (145), 10-11, 12-13ab, 21)

 

Que tes amis, Seigneur, annoncent la gloire de ton règne ! ou : Alléluia !

 

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

 

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

 

Que ma bouche proclame
les louanges du Seigneur !
Son nom très saint, que toute chair le bénisse
toujours et à jamais !

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Je vous donne ma paix »

 

Alléluia. Alléluia. Le Christ devait souffrir et ressusciter d’entre les morts pour entrer dans la gloire. Alléluia.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 14, 27-31a)

 

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Je vous laisse la paix,
je vous donne ma paix ;
ce n’est pas à la manière du monde
que je vous la donne.
Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit :
Je m’en vais,
et je reviens vers vous.
Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie
puisque je pars vers le Père,
car le Père est plus grand que moi.
Je vous ai dit ces choses maintenant,
avant qu’elles n’arrivent ;
ainsi, lorsqu’elles arriveront,
vous croirez.
Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous,
car il vient, le prince du monde.
Certes, sur moi il n’a aucune prise,
mais il faut que le monde sache
que j’aime le Père,
et que je fais comme le Père me l’a commandé. »

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

 

I - « Je vous ai dit ces choses maintenant avant qu’elles n’arrivent… » Dans ce temps où Jésus prépare ses disciples à son départ vers le Père, il annonce un certain nombre d’événements ou de situations, afin que les disciples soient mieux équipés pour les affronter. Pour le dire avec la sagesse populaire : « un homme averti en vaut deux ! » Jésus, dans notre prière, par sa parole, nous prépare à vivre les événements qui pourront survenir. Il ne s’agit pas d’une forme de destin tout préparé mais d’événements ou d’épreuves qui peuvent se présenter sur le chemin d’un chrétien. Par sa parole il nous équipe d’une forme de bagage intérieur, une mémoire de sa parole, qui nous permet d’affronter les situations en restant en sa présence. Peut-être qu’aujourd’hui nous pourrions faire mémoire de quelques-unes des paroles que Jésus nous a données au cours des dernières semaines et qui nous seront sûrement précieuses pour relever les défis d’aujourd’hui !

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - À la fin du chapitre 13 de l’évangile selon saint Jean (Jn13,31-38), Jésus fait ses adieux à ses disciples. Il les introduit en même temps dans le mystère de la passion qu’il doit vivre et traverser pour l’intérêt de tous. Il leur laisse un testament : « je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns pour les autres, comme je vous ai aimés ». Plus loin, il ajoute un bien précieux la paix. Cependant, sa paix il l’a donne pas à la manière du monde. Prince de la Paix qu’il est lui-même, c’est donc la paix véritable qu’il offre à toute l’humanité. A la passion, il va s’offrir pour nous sauver. C’est lui-même la paix qui se donne et qu’il donne. Il peut alors nous rassurer de ne pas être bouleversés ni effrayés. Ce qu’il demande, c’est de l’aimer, de demeurer et de rester solidement connectés dans son amour qui, en définitive, doit nous orienter vers le Père, puisque Jésus lui-même est toujours tourné vers son Père et notre Père. Il ne fait rien sans le Père. Aujourd’hui, demain et toujours Christ nous indique toujours le Père et nous invite à vivre de l’amour qui l’unit intimement à Celui-ci. Alors, tournés vers le Père, nous pouvons dire avec Jésus: « Père, que ta volonté soit faite au ciel et sur la terre ». Amen.

 

Évangile commenté par le Père Gilbert Biaye [Paroisses de Dinard - Pleurtuit - Ploubalay (35)]

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents