Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 07:01

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

Ô Dieu, je te cherche

 

R. Ô Dieu, je te cherche, toi mon Dieu.
Altéré, sans eau,
Tout mon être te désire.
Ô Dieu, je te cherche, toi mon Dieu,
Dans ton temple saint, je contemplerai ta gloire.
Ton amour Seigneur vaut mieux que la vie,
Sans fin je le chanterai (bis). 

 

1. Je veux te bénir en ma vie,
À ton Nom, élever les mains.
Dans la joie, je chanterai ta louange,
Car mon âme est comblée de ton amour.

 

2. Je me souviens de toi la nuit,
Et je reste des heures à te parler.
Ô Seigneur, je jubile en ta présence,
Mon Sauveur, mon secours et mon soutien.

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (M. Wittal) Titre original (EN) : O God, You are my God © 2003, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

PREMIÈRE LECTURE

 

« Je vous confie à Dieu, lui qui a le pouvoir de construire l’édifice et de donner à chacun l’héritage »

 

Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 20, 28-38)

 

En ces jours-là,
Paul faisait ses adieux aux Anciens de l’Église d’Éphèse.
Il leur disait :
« Veillez sur vous-mêmes, et sur tout le troupeau
dont l’Esprit Saint vous a établis responsables,
pour être les pasteurs de l’Église de Dieu,
qu’il s’est acquise par son propre sang.
Moi, je sais qu’après mon départ, des loups redoutables
s’introduiront chez vous
et n’épargneront pas le troupeau.
Même du milieu de vous surgiront des hommes
qui tiendront des discours pervers
pour entraîner les disciples à leur suite.
Soyez donc vigilants,
et souvenez-vous que, durant trois ans, nuit et jour,
je n’ai cessé, dans les larmes,
de reprendre chacun d’entre vous.
Et maintenant, je vous confie à Dieu
et à la parole de sa grâce,
lui qui a le pouvoir de construire l’édifice
et de donner à chacun l’héritage
en compagnie de tous ceux qui ont été sanctifiés.
Je n’ai convoité
ni l’argent ni l’or ni le vêtement de personne.
Vous le savez bien vous-mêmes :
les mains que voici ont pourvu à mes besoins
et à ceux de mes compagnons.
En toutes choses, je vous ai montré
qu’en se donnant ainsi de la peine,
il faut secourir les faibles
et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus,
car lui-même a dit :
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

 

Quand Paul eut ainsi parlé,
il s’agenouilla
et pria avec eux tous.
Tous se mirent à pleurer abondamment ;
ils se jetaient au cou de Paul et l’embrassaient ;
ce qui les affligeait le plus,
c’est la parole qu’il avait dite :
« Vous ne verrez plus mon visage. »
Puis on l’accompagna jusqu’au bateau.

 

 

PSAUME (67 (68), 29-30, 33.34c.35a, 36)

 

Royaumes de la terre, chantez pour le Seigneur. ou : Alléluia !

 

Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
De ton palais, qui domine Jérusalem,
on voit des rois t’apporter leurs présents.

 

Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur.
Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
rendez la puissance à Dieu.

 

Redoutable est Dieu dans son temple saint,
le Dieu d’Israël ;
c’est lui qui donne à son peuple force et puissance.
Béni soit Dieu !

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Qu’ils soient un comme nous-mêmes »

 

Alléluia. Alléluia. Ta parole, Seigneur, est vérité ; dans cette vérité, sanctifie-nous. Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 17, 11b-19)

 

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :
« Père saint,
garde mes disciples unis dans ton nom,
le nom que tu m’as donné,
pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux,
je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné.
J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu,
sauf celui qui s’en va à sa perte
de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi,
je parle ainsi, dans le monde,
pour qu’ils aient en eux ma joie,
et qu’ils en soient comblés.
Moi, je leur ai donné ta parole,
et le monde les a pris en haine
parce qu’ils n’appartiennent pas au monde,
de même que moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde,
mais pour que tu les gardes du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde,
de même que moi, je n’appartiens pas au monde.

 

Sanctifie-les dans la vérité :
ta parole est vérité.
De même que tu m’as envoyé dans le monde,
moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
Et pour eux je me sanctifie moi-même,
afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir-Dieu

 

Dans cette grande prière finale qu’il adresse à son Père en faveur de ses disciples Jésus prie pour l’unité : « qu’ils soient un, comme nous-mêmes. » La vie chrétienne est un mystère d’unité. C’est d’abord l’unité de Dieu, la Sainte Trinité (le mot Trinité vient de « trois » et « unité ») ; il y a une immense communion entre les personnes divines à laquelle Jésus veut nous faire participer. Notre vocation est d’être uni à Dieu, plongés dans la vie de la Sainte Trinité. C’est ce à quoi nous nous préparons en recevant, dans quelques jours, le don de l’Esprit Saint à la Pentecôte. L’Esprit Saint, lien d’amour du Père et du Fils, vient nous faire participer à la vie de Dieu. Élargissons aujourd’hui les désirs de notre cœur pour être pleinement disposés à recevoir ce don immense qui nous fait participer à la communion divine.

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents