Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 09:00
Façade de la Basilique du Rosaire à Lourdes : Saint Dominique (fondateur des dominicains) recevant d'une Vierge à l'enfant le Rosaire (chapelet)

Façade de la Basilique du Rosaire à Lourdes : Saint Dominique (fondateur des dominicains) recevant d'une Vierge à l'enfant le Rosaire (chapelet)

VENDREDI 1er MAI (Troisième semaine de Pâques)
avec SAINT THOMAS D’AQUIN (1225-1274)

 

par l'abbé Jérôme POMIÉ

Prêtre référent du Service diocésain du Catéchuménat

 

Chers amis,

 

Tout d'abord, je nous rappelle l'invitation au pèlerinage spirituel pour les vocations qui nous fait entrer dans ce mois de Marie.

 

RDV pour le chapelet médité,
proposé par le Service Diocésain des Vocations,
ce vendredi 1er mai 2020

à 11h

 

sur la chaîne YouTube de l'Abbé Thibaud de La Serre. (Cliquer sur la phrase)

 

Nous y trouverons aussi des vidéos : notre évêque parle du Sacrement de la Confirmation, 3 néophytes témoignent.

 

Je ne diffuserai donc pas l'office de Milieu du Jour sur la chaîne du catéchuménat.

 

Un très grand merci à Nicole Guérin pour la préparation de la fiche spirituelle pour la journée de demain. Elle accompagne Daniéla et Maxime, deux des appelés de notre Diocèse. Nicole nous propose de nous laisser saisir par une sommité, qui a d'ailleurs écrit une somme théologique qui porte son nom : Saint Thomas d'Aquin.

 

Les propositions sont denses, mais ni inquiétude, ni rejet. Allons-y pas à pas. 3 textes proposés en méditation, gardons-en pour l'après confinement ...

 

Le mois de Marie commence donc avec un Dominicain. Son ordre est attaché à la Vierge Marie. Sur la façade de la Basilique du Rosaire à Lourdes, entre les mosaïques, au dessus des portes, une sculpture représente Saint Dominique (fondateur des dominicains) recevant d'une Vierge à l'enfant le Rosaire (chapelet). La prière à Marie avant le repos de la nuit est un peu longue, on peut ne prendre que le 1er paragraphe. Gardons-en pour cet été autour du 15 août.

 

Le Vendredi l'équipe diocésaine porte spécialement dans sa prière les équipes de l'Albret. La chaîne du catéchuménat retransmettra en direct la messe que je célébrerai à 18h (vêpres intégrées) et les complies à 22h.

 

Sous le regard de Saint Joseph, artisan, belle journée et bon pélé des Vocations.

 

Doux mois de Marie !

 

Votre Abbé, Jérôme

Portrait attribué à Botticelli Fondation Abegg, Riggisberg (Suisse)

Portrait attribué à Botticelli Fondation Abegg, Riggisberg (Suisse)

Saint Thomas d'Aquin en extase dans sa bibliothèque Jacopo Vignali, Musée des Beaux-Arts de Brest

Saint Thomas d'Aquin en extase dans sa bibliothèque Jacopo Vignali, Musée des Beaux-Arts de Brest

Saint Thomas d'Aquin, par Gentile da Fabriano, Milan, pinacothèque de Brera

Saint Thomas d'Aquin, par Gentile da Fabriano, Milan, pinacothèque de Brera

Photo A. Navarro

Photo A. Navarro

Quelques liens :

 

- Saint Thomas d'Aquin :

- Mois de Marie :

 

+ Marie dans le Nouveau-Testament :

On peut retrouver cette vidéo sur :

+ Chants proposés par Nicole Guérin :

+ avec les enfants :

Un coloriage et un jeu extrait du site Théobule

VENDREDI 1er Mai 2020 - CHEMIN PASCAL 2020, ITINÉRAIRE SPIRITUEL PROPOSÉ PAR LE SERVICE DIOCÉSAIN DU CATÉCHUMÉNAT - PRIÈRE DU JOUR ET CHANT - COMMENTAIRE DE L'ÉVANGILE

- Quelques chants :

 


+ Prières attribuées à St Thomas d'Aquin :

+ Écho à la Parole de Dieu

+ Temps de Pâques :

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

 

Nous t’honorons, glorieux saint Joseph

 

Humble gardien de la sainte Famille,
Époux fidèle, Père vigilant,
Dans la confiance,
Tu n’as pas craint de recevoir chez toi
Marie, l’aurore du salut.
Nous t’honorons,
Glorieux saint Joseph,
Notre soutien quotidien dans le labeur.
Tu as veillé sur Jésus comme un père,
Ô veille sur nous,
Et conduis-nous à lui.

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (L. Brodin) /© 2019, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

 

« Cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations »

 

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 9, 1-20)

 

En ces jours-là,
Saul était toujours animé d’une rage meurtrière
contre les disciples du Seigneur.
Il alla trouver le grand prêtre
et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas,
afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes
qui suivaient le Chemin du Seigneur,
il les amène enchaînés à Jérusalem.
Comme il était en route et approchait de Damas,
soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté.
Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait :
« Saul, Saul,
pourquoi me persécuter ? »
Il demanda :
« Qui es-tu, Seigneur ? »
La voix répondit :
« Je suis Jésus, celui que tu persécutes.
Relève-toi et entre dans la ville :
on te dira ce que tu dois faire. »
Ses compagnons de route s’étaient arrêtés,
muets de stupeur :
ils entendaient la voix,
mais ils ne voyaient personne.
Saul se releva de terre
et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien.
Ils le prirent par la main
pour le faire entrer à Damas.
Pendant trois jours, il fut privé de la vue
et il resta sans manger ni boire.
Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie.
Dans une vision, le Seigneur lui dit :
« Ananie ! »
Il répondit :
« Me voici, Seigneur. »
Le Seigneur reprit :
« Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude :
tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul.
Il est en prière, et il a eu cette vision :
un homme, du nom d’Ananie,
entrait et lui imposait les mains
pour lui rendre la vue. »
Ananie répondit :
« Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme,
et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem.
Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres
le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »
Mais le Seigneur lui dit :
« Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi
pour faire parvenir mon nom
auprès des nations, des rois et des fils d’Israël.
Et moi, je lui montrerai
tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »
Ananie partit donc
et entra dans la maison.
Il imposa les mains à Saul, en disant :
« Saul, mon frère,
celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur,
c’est Jésus qui t’est apparu
sur le chemin par lequel tu venais.
Ainsi, tu vas retrouver la vue,
et tu seras rempli d’Esprit Saint. »
Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles,
et il retrouva la vue.
Il se leva, puis il fut baptisé.
Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent.
Il passa quelques jours à Damas avec les disciples
et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues,
affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.

 

 

PSAUME (116 (117), 1, 2)

 

Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile. ou : Alléluia !

 

Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson »

 

Alléluia. Alléluia. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui, dit le Seigneur. Alléluia.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 6, 52-591)

 

En ce temps-là,
les Juifs se querellaient entre eux :
« Comment celui-là
peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors :
« Amen, amen, je vous le dis :
si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme,
et si vous ne buvez pas son sang,
vous n’avez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang
a la vie éternelle ;
et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture,
et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang
demeure en moi,
et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé,
et que moi je vis par le Père,
de même celui qui me mange,
lui aussi vivra par moi.
Tel est le pain qui est descendu du ciel :
il n’est pas comme celui que les pères ont mangé.
Eux, ils sont morts ;
celui qui mange ce pain
vivra éternellement. »

 

Voilà ce que Jésus a dit
alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

 

I - Tout au long de cette semaine nous avons entendu le discours de Jésus sur le « pain de vie », l’Eucharistie. Dans cette conclusion nous entendons la finalité du don que Jésus nous fait : il s’agit de demeurer en Jésus comme Jésus demeure en nous. Nous le vivons d’une manière éminente lorsque nous communions, sacramentellement, à la messe ; mais la messe n’est que le sommet de ce que nous sommes appelés à vivre dans l’ordinaire de nos journées et de nos maisons, demeurer en Jésus. Un chrétien est un homme ou une femme qui demeure en Jésus comme Jésus demeure en lui. Permets-moi Seigneur aujourd’hui de vivre cette si belle vocation à laquelle tu m’appelles et de demeurer en toi tout au long de ce jour !

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - Entendons la force et la nouveauté absolue des paroles de Jésus qui provoquent la querelle des Juifs et bientôt l’abandon de certains de ses disciples. Entendons avec foi ses paroles, la puissance de la promesse de vie nouvelle, le don de la vie éternelle, la promesse de notre résurrection à la suite de celle du Christ. Manger son corps pour demeurer en Jésus et Jésus en nous, pour vivre par Jésus. Incroyable promesse, incroyable expérience des chrétiens !

Seigneur, donne-nous de grandir dans l’expérience de ce mystère de la communion eucharistique et de la communion spirituelle en ce temps particulier de confinement. Tu es le pain de vie pour la vie éternelle.

« Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. […] Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. […] Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. »

 

 

Évangile commenté par le Père Olivier Gravouille 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents