Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 08:25
SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX - SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JESUS ET DE LA SAINTE FACE

SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX - SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JESUS ET DE LA SAINTE FACE

VENDREDI 8 MAI (Quatrième semaine de Pâques)
avec SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JÉSUS ET DE LA SAINTE FACE (1873-1897)

 

par l'abbé Jérôme POMIÉ

Prêtre référent du Service diocésain du Catéchuménat

 

Chers amis,



En cet armistice nous accueillons pour nous accompagner dans notre
prière, Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Elle est aussi patronne
secondaire de la France. Nous remercions Mickaël GRANIER, de la Paroisse
Sainte-Foy d'Agen, confirmé à Pentecôte 2019, de nous la présenter.



Vous trouverez les propositions que je vous fais aujourd'hui en cliquant
sur ce lien (patience de rigueur pour l'ouverture, ça vous laisse le
temps de prier pour moi. Je le sens bien vous grandissez en patience et
moi, grâce à vos prières en sainteté !), et c'est l'avant dernière
colonne :
https://padlet.com/catechumenat/64tw7jbsezupaotm



Le vendredi, l'équipe diocésaine prie spécialement pour le Catéchuménat
du Doyenné de l'Albret.
Mais ce 8 mai est aussi le 1er anniversaire du rappel à Dieu de Gérard
BREUILLÉ.
Je célébrerai l'office de sexte à 12h, les Vêpres à 18 h puis la Messe,
pour ce bout de l'an du décès de Gérard, à 18h30 ; et les complies à
22h. Ces célébrations seront retransmises en direct sur la chaîne
Youtube du Catéchuménat :

https://www.youtube.com/channel/UCLNl_aHPD87G2ONKJhAn-6A.



Sur cette journée de vendredi, je consacre aussi une vignette à le
prière en famille avec la Catéchèse Diocésaine. Tous ceux et celles qui
souhaitent les outils pédagogiques sont priés de se faire connaître par
mail. Je les leur enverrai par retour de mail.



Fidèlement



Votre Abbé, Jérôme

 

Pour se préparer à vivre le dimanche

Merci au Père Jean-Claude de l'équipe diocésaine pour sa proposition :

Quelques liens sur Sainte-Thérèse

Vous en trouverez bien d'autres ...

L'humanité de Thérèse

Trois émissions de KTO

Un Film sur sa vie

Deux émissions de Stéphane Bern

Spécial Armistice

Profitons de notre journée avec Thérèse pour nous interroger sur les religieux pendant le Seconde Guerre Mondiale

Mois de Marie

Dévotion de Ste Thérèse à la Vierge au sourire

Prier avec une icône

Marie, sourire de Dieu qui nous aime

Une chanson interprétée par Natasha Saint-Pier

Cette prière bien connue avec la voix de Natasha Saint-Pier

Avec des enfants, mois de Marie proposé par la Catéchèse Diocésaine

VENDREDI 8 Mai 2020 - CHEMIN PASCAL 2020, ITINÉRAIRE SPIRITUEL PROPOSÉ PAR LE SERVICE DIOCÉSAIN DU CATÉCHUMÉNAT - SPÉCIAL ARMISTICE - PRIÈRE DU JOUR ET CHANT - COMMENTAIRE DE L'ÉVANGILE

Aujourd'hui les liens chantés, tous consacrés à Sainte Thérèse

Ses prières mises en chansons

Avec le chanteur Grégoire

Avec Natasha Saint-Pier (Paroles)

Avec Anggun et Natasha Saint-Pier

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

Donne, Seigneur

 

R. Donne, Seigneur, donne le salut,
Donne, Seigneur, donne la victoire.
Relève-nous d’entre les morts,
Par Jésus, notre sauveur.

 

1. Voici le jour que fit le Seigneur,
Qu’il soit pour nous jour de fête et de joie.
Louange à Dieu, car il est bon,
Car éternel est son amour.

 

2. Appuyons-nous sur Dieu, le Seigneur,
Ne comptons pas sur les hommes puissants.
N’ayons pas peur, Dieu est pour nous,
Car éternel est son amour.

 

3. Clameurs de joie, clameurs de victoire,
Le Seigneur seul est ma force et mon chant.
Son bras puissant m’a défendu,
Car éternel est son amour.

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (L.-E. de Labarthe) D'après Ps 117 CD n°64 /© 2018, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

LECTURES DU JOUR

 

PREMIÈRE LECTURE

 

« La promesse, Dieu l’a pleinement accomplie en ressuscitant Jésus »

 

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 13, 26-33)

 

En ces jours-là, Paul vint à Antioche de Pisidie.
Dans la synagogue, il disait :
« Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham
et ceux parmi vous qui craignent Dieu,
c’est à nous que la parole du salut a été envoyée.
En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs
ont méconnu Jésus,
ainsi que les paroles des prophètes
qu’on lit chaque sabbat ;
or, en le jugeant, ils les ont accomplies.
Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort,
ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé.
Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui,
ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau.
Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts.
Il est apparu pendant bien des jours
à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem,
et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.
Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle :
la promesse faite à nos pères,
Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants,
en ressuscitant Jésus,
comme il est écrit au psaume deux :
Tu es mon fils ;
moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. »

 

 

PSAUME (2 , 1.7bc, 8-9, 10-11)

 

Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. ou : Alléluia !

 

Pourquoi ce tumulte des nations,
ce vain murmure des peuples ?
Le Seigneur m’a dit : « Tu es mon fils ;
moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.

 

« Demande, et je te donne en héritage les nations,
pour domaine la terre tout entière.
Tu les détruiras de ton sceptre de fer,
tu les briseras comme un vase de potier. »

 

Maintenant, rois, comprenez,
reprenez-vous, juges de la terre.
Servez le Seigneur avec crainte,
rendez-lui votre hommage en tremblant.

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »

 

Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 14, 1-6)

 

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Que votre cœur ne soit pas bouleversé :
vous croyez en Dieu,
croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père,
il y a de nombreuses demeures ;
sinon, vous aurais-je dit :
“Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place,
je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi,
afin que là où je suis,
vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais,
vous savez le chemin. »
Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond :
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ;
personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Découvrir Dieu

 

 

I - Lorsqu’on parle de la vie éternelle auprès du Père, on a l’image de la demeure ou celle de la ville, la Jérusalem céleste. C’est une image assez statique, bien établie. Lorsque nous regardons Jésus, son incarnation et notre vie terrestre avec lui, nous avons beaucoup plus souvent l’image du chemin, d’un dynamisme. Jésus a marché beaucoup, il n’avait pas d’endroit où reposer la tête, et il nous entraîne sur ce chemin. Aujourd’hui il nous dit même qu’il est lui-même le chemin. C’est sans doute une manière de dire que la vie chrétienne, ici, se construit par des pas successifs, des étapes progressives, qui se reconnaissent et se discernent dans une vie qui n’est jamais complètement claire. Moins que jamais nous ne savons aujourd’hui de quoi sera fait demain. Positivement cela pourrait être l’occasion de nous rappeler davantage que nous avons à discerner chaque jour quel est le chemin que Jésus nous invite à suivre.

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

II - Cet Évangile est souvent choisi par les familles à l’occasion d’obsèques. Dans l’Histoire de l’Humanité, dans le monde antique ou contemporain, on peut distinguer plusieurs grandes familles de réponse à la question de la vie après la mort.

Certains disent « on ne peut pas savoir » et cela semble honnête intellectuellement. D’autres disent « Il n’y a rien ». Les philosophes du néant, d’hier ou d’aujourd’hui, sont confrontés à la question de l’absurde d’une vie, si les relations affectives que nous tissons sur la terre, après la mort, il n’y a rien. Une troisième grande famille de croyance est celle de la réincarnation. Elle suppose une vision de la personne humaine qui n’est pas celle de notre culture judéo-chrétienne : la personne n’est pas appelée à devenir elle-même de manière consistance mais à une forme de communion au cosmos.

La foi chrétienne, avec d’autres religions de la transfiguration, nous amène à découvrir que nous n’avons qu’une seule vie, que notre pèlerinage sur la terre nous entraîne à une vie nouvelle par-delà la mort, à la suite du Christ Ressuscité. Les conséquences pour ma vie aujourd’hui et demain sont immenses. Quelle grâce de te connaître Jésus-Christ, toi qui m’entraîne à ta suite vers la maison du Père !

 

Évangile commenté par le Père Olivier Gravouille  [Paroisses de Dinard - Pleurtuit - Ploubalay (35)]

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents