Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 08:23

CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

 

Acclamez-le

 

R. Acclamez-le, bénissez-le,
Serviteurs du Seigneur, louez votre Dieu,
Levez les mains, chantez sans fin :
« Que soit béni son nom trois fois Saint ! »

 

1. Tous ses serviteurs, bénissez sans fin !
Louez le Seigneur, élevez les mains !
Tout puissant, vainqueur, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire à jamais !

 

2. Il est glorieux, bénissez sans fin !
Au plus haut des cieux, élevez les mains !
Voici notre Dieu, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire, à jamais !

 

3. Il nous a sauvés, bénissez sans fin !
Nous a délivrés, élevez les mains !
Grande est sa bonté, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire, à jamais !

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (J.-F. Léost)
D’après Ps 112 - CD n°64 - © 2018, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

 

PREMIÈRE LECTURE

 

« Tous ceux qui veulent vivre en hommes religieux dans le Christ Jésus subiront la persécution »

 

 

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée (2 Tm 3, 10-17)

 

 

Bien-aimé,
toi, tu m’as suivi pas à pas
dans l’enseignement, la manière de diriger et les projets,
dans la foi, la patience, la charité et la persévérance,
dans les persécutions et les souffrances,
celles qui me sont arrivées à Antioche, à Iconium et à Lystres,
toutes les persécutions que j’ai subies.
Et de tout cela le Seigneur m’a délivré.
D’ailleurs, tous ceux qui veulent vivre
en hommes religieux dans le Christ Jésus
subiront la persécution.
Quant aux hommes mauvais et aux charlatans,
ils iront toujours plus loin dans le mal,
ils seront à la fois trompeurs et trompés.

 

Mais toi, demeure ferme dans ce que tu as appris :
de cela tu as acquis la certitude,
sachant bien de qui tu l’as appris.
Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures :
elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse,
en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ.
Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ;
elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal,
redresser, éduquer dans la justice ;
grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli,
équipé pour faire toute sorte de bien.

 

 

PSAUME (Ps 118 (119), 157.160, 161.165, 166.168)

 

Grande est la paix de qui aime ta loi, Seigneur.

 

 

Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
je ne dévie pas de tes exigences.
Le fondement de ta parole est vérité ;
éternelles sont tes justes décisions.

 

Des grands me persécutent sans raison ;
mon cœur ne craint que ta parole.
Grande est la paix de qui aime ta loi ;
jamais il ne trébuche.

 

Seigneur, j’attends de toi le salut :
j’accomplis tes volontés.
J’observe tes exigences et tes préceptes :
toutes mes voies sont devant toi.

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ? »

 

 

Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 12, 35-37)

 

En ce temps-là,
quand Jésus enseignait dans le Temple,
il déclarait :
« Comment les scribes peuvent-ils dire
que le Messie est le fils de David ?
David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint :
Le Seigneur a dit à mon Seigneur :
“Siège à ma droite
jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis
sous tes pieds !”
David lui-même le nomme Seigneur.
D’où vient alors qu’il est son fils ? »
Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.

 

 

Commentaire de l'Évangile

Cette controverse de Jésus avec les scribes peut nous paraître étrange. De quoi Jésus parle-t-il ? En affirmant que le messie doit être un fils de David, les scribes imaginent qu’il sera un messie à la manière de David, peut-être un roi qui redonnera au peuple Israël sa gloire et sa fierté. Il est vrai que Jésus, par Joseph, est fils de David, mais ce n’est pas ce qui intéresse Jésus aujourd’hui. Au contraire il veut faire comprendre que le messie est plus qu’un fils de David. Pour cela il s’appuie sur le psaume 109. Dans ce psaume, David présente Dieu qui fait une promesse au messie. Or, en parlant du messie, David l’appelle « mon Seigneur ». Dans la mesure où il ne convient pas qu’un père appelle son fils « seigneur », cela signifie nécessairement que le messie est plus qu’un fils de David. Son action est bien plus profonde qu’un rôle simplement politique. Qu’est-ce que cela signifie pour nous-mêmes ? Nous avons peut-être une idée claire de qui est Jésus, mais sommes-nous au clair sur le rôle que nous voulons bien lui donner dans notre vie ?

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents