Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 07:59
L’ÉTÉ DES CATHÉDRALES, n°21 : SAINT-JOSEPH DE NOUMÉA
L’ÉTÉ DES CATHÉDRALES, n°21 : SAINT-JOSEPH DE NOUMÉA

Saint-Joseph de Nouméa,

l'espérance des bagnards

 

L’histoire religieuse de la Nouvelle-Calédonie est liée à la congrégation des Maristes qui assura l’évangélisation catholique de cet archipel d’Océanie. Après 8 mois de navigation, les premiers missionnaires arrivent en 1843. En une petite cinquantaine d’années, le diocèse est fondé et la cathédrale Saint-Joseph est consacrée en 1890.

 

L’ÉTÉ DES CATHÉDRALES, n°21 : SAINT-JOSEPH DE NOUMÉA

La cathédrale française du bout du monde

La région où se situe Nouméa est habitée depuis le premier millénaire. Ce coin de terre, au large de l’Australie, n’intéresse pas les Européens qui le découvrent au XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, Napoléon III fait de la Nouvelle-Calédonie une colonie pénitentiaire. Il érige un bagne sur l’île de Nou en rade de Nouméa. L’île accueille les grands criminels et des personnes que l’empereur des Français voulait éloigner (opposants politiques…) La ville de Nouméa devient le chef-lieu de la région qui se peuple essentiellement de militaires. La cité se développe rapidement grâce aux bagnards, une main-d’œuvre à disposition et corvéable sans beaucoup de ménagement. Les « chapeaux de paille » réalisent l’essentiel des infrastructures de la colonie : routes, système d’approvisionnement en eau, remblai des marécages, bâtiments officiels, etc.

 

La cathédrale Saint-Joseph est édifiée dans le cadre de ce plan d’urbanisation. Le terrain est choisi en 1874. Il est situé dans le centre de Nouméa. Les travaux de terrassement commencent en 1876. Un concours public d’architectes est organisé pour établir les plans de l’église. C’est le projet d’un certain Labulle, un ancien bagnard, qui est sélectionné. Les travaux débutent en 1887. La cathédrale est construite à la mode de la fin du XIXe siècle, en style néogothique. Elle est consacrée en 1890. Une soixantaine de forçats a conduit l’ensemble du chantier. La bâtisse est réalisée à partir des matières premières disponibles sur place. Les pierres ont été extraites des carrières voisines. La charpente est en bois de niaouli, le plafond en kaori, les piliers du chœur ont été sculptés à partir de troncs de magnifiques tamanu. Du bois d’acacia et du précieux cohu ont servi aux décors. Des bénitiers faits de coquilles de tridacnes géants accueillent les visiteurs. Le lustre du chœur est une copie de celui de l’église de la Madeleine à Paris. Il a été réalisé avec l’une des toutes premières feuilles de nickel découvertes et extraites de Nouvelle-Calédonie.

 

Les premiers missionnaires

Le 21 décembre 1843, les premiers maristes arrivent de France à Balade. Il s’agit de Mgr Douarre, des pères Rougeyron et Viard et des frères Marmoiton et Taragnat. La première communauté s’installe à Nouméa le 27 septembre 1873, dans le quartier de la cathédrale qu’ils desservent. Ils fondent dans ce quartier des écoles, un pensionnat, un orphelinat et proposent des cours pour les adultes. Ces missionnaires fondent plusieurs communautés dans toute la région et assurent encore aujourd’hui la pastorale de cette collectivité française du bout du monde.

 

Visite en vidéo

Prière d’un bagnard

Je n’en finis plus, Seigneur, d’essayer de m’en sortir. Un malheur n’attend pas l’autre. Je n’arrête pas de me décourager; je suis comme un nageur qui prend sans cesse des tourbillons (…) Ah! Si tu déchirais ma nuit, Seigneur, si tu brisais mes chaînes, si tu me faisais sauter le mur… Tu sais, je ne vois plus de lumière au bout de mon tunnel. J’ai toujours ce boulet accablant à ma cheville. (…) J’ai du mal à vivre! Je suis si petit, si faible, et je ne vois pas le jour où tout cela va finir. Je suis malheureux, je n’en peux plus! Ah Seigneur! Desserre mes liens, rafraîchis mon front. Prends ma main, renforce mon pas, je n’ai plus que toi ; ne me déçois pas ; tu es ma dernière chance, mon dernier Feu, ma dernière Main. Ne me laisse pas tomber, j’ai tant besoin de Toi.

 

Chantons Joseph

 

Sébastien Antoni

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents