Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 16:45
L’ÉTÉ DES CATHÉDRALES, n°23 : NOTRE-DAME DE CRÉTEIL
L’ÉTÉ DES CATHÉDRALES, n°23 : NOTRE-DAME DE CRÉTEIL

Notre-Dame de Créteil,

première cathédrale du XXI siècle

 

Construite entre 2013 et 2015, la benjamine des cathédrales de France redonne sa visibilité à l’Église. En même temps, dédiée à Marie, elle est un signe d’amitié pour les communautés juives et musulmanes, très importantes dans ce diocèse de la banlieue parisienne.

L’ÉTÉ DES CATHÉDRALES, n°23 : NOTRE-DAME DE CRÉTEIL

Construit une première fois en 1978, « le centre cathédrale » Notre-Dame de Créteil est un pur produit de la « pastorale de l’enfouissement » qui a suivi le concile Vatican II. C’est un bâtiment discret, très peu élevé (5, 50 m de haut), situé au cœur d’un quartier d’habitations et non dans le centre administratif de la ville. L’église (qui ne deviendra officiellement cathédrale qu’en 1987) est l’œuvre de Charles-Gustave Stoskopf (1907-2004), un architecte et un urbaniste réputé, qui, au lieu de proposer l’habituelle construction en croix, donne à ses plans la forme d’un poisson.

 

Rendre la cathédrale visible

Trente ans plus tard, l’heure n’est plus à l’enfouissement, et Mgr Michel Santier, évêque de Créteil depuis 2007, trouve que sa cathédrale, invisible parmi les barres d’immeubles environnantes, trop petite, n’en a pas l’allure ni la stature. En 2010, il annonce un nouveau chantier, dont est chargé le cabinet Architecture-Studio, qui a conçu vingt ans plus tôt Notre-Dame de l’Arche d’Alliance à Paris. Les architectes décident de respecter le plan initial de l’église, en forme de poisson, et imaginent une structure plus élevée, composée de deux coques de bois incurvées se rejoignant au sommet, à 25 m de haut, évoquant les deux mains jointes de la Vierge en prière.

 

Pour l’évêque, la référence à Marie est importante. Il faut dire que la ville de Créteil accueille la plus importante communauté juive d’Ile-de-France, et que, tout juste deux ans plus tôt, on y a construit une mosquée. Marie, une Juive vénérée par les chrétiens et par les musulmans, donne le signe fort d’une Église qui ne se veut pas en concurrence avec les autres religions, mais qui se voit plutôt comme « un pont ».

 

La construction de la coque en time lapse

 

Continuité et nouveautés

Pour marquer une continuité, on a conservé certains vitraux et l’autel de la première cathédrale. Mais pour l’intérieur comme pour l’extérieur, des artistes contemporains ont été mis à contribution et de nouvelles œuvres sont venues enrichir l’espace. Au fond du chœur, la grande croix de bois doré et les plaques de laiton qui évoquent le Buisson ardent sont l’œuvre de Véronique Fohlen et de Stéphane Durand. La plasticienne Anne Bernot a dessiné de superbes fonts baptismaux. Françoise Bissara-Fréreau est l’auteure d’une belle vierge de l’Apocalypse et du tabernacle. Et c’est une scuplture de Benoît Mercier qui accueille le visiteur à l’entrée de la cathédrale. À la jointure des coques, 55 vitraux en arc-de-cercle, conçus par Udo Zembok, un plasticien franco-allemand spécialisé dans le verre, laissent entrer la lumière dans l’espace liturgique. Pourvue d’une mezzanine en gradins, la toute nouvelle cathédrale peut désormais rassembler 1 200 personnes, au lieu des 600 de la précédente. Elle s’est aussi dotée d’un espace culturel qui accueille expositions et conférences.

 

En juillet 2015, Notre-Dame de Créteil ouvre ses portes pour sa première messe. Et c’est avec une certaine émotion que les paroissiens témoigneront en sortant de l’atmosphère priante qui imprègne ce lieu.

 

Visite de la cathédrale en vidéo

Écouter  :

« Magnificat » d’Arvo Part, extrait de Via Musicalis, Bayard Musique 

Christel Juquois

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents