Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 21:17
PAPE FRANÇOIS, ANGÉLUS DU 9 AOÛT 2020
PAPE FRANÇOIS, ANGÉLUS DU 9 AOÛT 2020

Vatican News, 09 août 2020 - Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

 

Angélus: dans la tempête, ne pas craindre de crier “Seigneur, sauve-moi!”

 

Commentant l’Évangile de ce dimanche 9 août depuis la fenêtre du Palais apostolique, avant la prière de l’Angélus, le Pape François a invité à la confiance en Dieu, dans tous les moments de notre vie. Quand soufflent les vents contraires, le Seigneur ressuscité demeure présent et donne la force de témoigner, y compris jusqu’au martyre.

 

«Une belle prière»: c’est ainsi que le Pape François a décrit ce dimanche le cri lancé par Pierre, terrassé par la peur alors qu’il s’enfonce dans des eaux sur lesquelles Jésus parvient à marcher. «Seigneur, sauve-moi !» (Mt 14,30), lance le disciple à son Maître.

 

Jésus, aussitôt, lui tend la main, car Il est «la main du Père qui ne nous abandonne jamais, la main forte et fidèle du Père, qui veut toujours notre bien», a souligné le Souverain Pontife.

 

Confiance et abandon

Aussi, nous ne devons pas «avoir honte» de faire nôtre la prière de saint Pierre, «quand nous sentons fortement le doute et la peur, et que nous avons l’impression de couler, dans les moments difficiles de la vie, où tout devient obscur». L’ensemble de la péricope évangélique est, comme cet échange entre Jésus et Pierre, «une invitation à nous abandonner avec confiance à Dieu à chaque moment de notre vie».

 

Dans les moments les plus houleux, a poursuivi le Pape, avoir la foi signifie «garder son cœur tourné vers Dieu, vers son amour, sa tendresse de Père». Jésus, face à son disciple en détresse comme face à chacun d’entre nous, sait bien que notre chemin peut être «bloqué par des forces adverses». Mais Lui, le Ressuscité, «a traversé la mort pour nous sauver». Il est toujours présent à nos côtés, et lorsqu’Il nous relève de nos chutes, «Il nous fait grandir dans la foi».

 

La barque de l’Église, secouée mais pas terrassée

Le Saint-Père a enfin évoqué la barque en proie à la tempête, «image de l’Église, qui a chaque époque rencontre des vents contraires, parfois des épreuves très difficiles», comme les persécutions, «et aujourd'hui encore, à certains endroits». On peut alors être tenté de croire que Dieu «l’a abandonnée». Au contraire, a expliqué le Pape, «c’est justement dans ces moments que resplendit encore davantage le témoignage de la foi, le témoignage de l’amour, le témoignage de l’espérance». Aux membres de son Église, Jésus ressuscité «donne la grâce du témoignage jusqu’au martyr, duquel germent de nouveaux chrétiens et des fruits de réconciliation et de paix pour le monde entier».

Résumé de l'Angélus du 9 août 2020

 

Chers frères et sœurs, bonjour !

 

L’extrait de l’Évangile de ce dimanche (cf. Mt 14,22-33) parle de Jésus qui marche sur les eaux du lac en tempête. Après avoir rassasié les foules avec cinq pains et deux poissons – comme nous l’avons vu dimanche dernier – Jésus ordonne aux disciples de monter sur la barque et retourner sur l’autre rive. Il donne congé à la foule puis monte sur la colline, seul, pour prier. Il s’immerge dans la communion avec le Père.

 

Durant la traversée nocturne du lac, la barque des disciples reste bloquée par un vent de tempête improvisé. C’est habituel, sur le lac. A un certain point, ils voient quelqu’un qui marche sur les eaux en venant vers eux. Choqués, ils pensent que c’est un fantôme et crient de peur. Jésus les rassure : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! ». Pierre répond alors : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. ». Et Jésus lui dit : «Viens !». Pierre descend de la barque et fait quelques pas ; puis le vent et les vagues l’effraient et il commence à couler. « Seigneur, sauve-moi ! », crie-t-il, et Jésus lui saisit la main et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?».

 

Ce récit est une invitation à nous abandonner à Dieu avec confiance à chaque moment de notre vie, spécialement à l’heure de l’épreuve et du trouble. Quand nous ressentons fortement le doute et la peur, que nous avons l’impression de sombrer, dans les moments difficiles de la vie, nous ne devons pas avoir honte de crier, comme Pierre : « Seigneur, sauve-moi ! » (v. 30). Frapper au cœur de Dieu, au cœur de Jésus : « Seigneur, sauve-moi !». C’est une belle prière. Nous pouvons la répéter souvent : « Seigneur, sauve-moi ! ». Et le geste de Jésus, qui tend immédiatement sa main et saisit celle de son ami, doit être contemplé longuement : Jésus est cela, Jésus fait cela, Jésus est la main du Père qui ne nous abandonne jamais ; la main forte et fidèle du Père, qui veut toujours et seulement notre bien. Dieu n’est pas un grand bruit, Dieu n’est pas l’ouragan, il n’est pas l’incendie, il n’est pas le séisme – comme le rappelle encore aujourd’hui le récit du prophète Élie –; Dieu est la brise légère – il dit littéralement : il est ce “fil de silence sonore” – qui ne s’impose pas mais demande d’écouter (cf. 1 Rois 19,11-13). Avoir la foi veut dire, au milieu de la tempête, garder son cœur tourné vers Dieu, vers son amour, vers sa tendresse de Père. Jésus voulait enseigner cela à Pierre et à ses disciples, et à nous aussi aujourd’hui. Dans les moments sombres, dans les moments de tristesse, Il sait bien que notre foi est pauvre – nous sommes tous des gens de peu de foi, nous tous, moi aussi, tous – et que notre chemin peut être tourmenté, bloqué par des forces adverses. Mais Il est ressuscité ! N’oublions pas cela : Il est le Seigneur qui a traversé la mort pour nous emmener en sûreté. Avant même que nous commencions à le chercher, Il est présent à côté de nous. Et en nous relevant de nos chutes, il nous fait grandir dans la foi. Peut-être que nous, dans l’obscurité, nous crions : “Seigneur ! Seigneur !”, en pensant qu’il est loin. Et Lui dit : “Je suis là !”. Ah, il était avec moi ! Le Seigneur est comme cela.

 

La barque en proie à la tempête est l’image de l’Église, qui affronte des vents contraires à chaque époque, parfois des épreuves très dures : pensons à certaines persécutions longues et acharnées, du siècle dernier mais aussi d’aujourd’hui en certains endroits. Dans ces écueils, elle peut avoir la tentation de penser que Dieu l’a abandonnée. Mais en réalité c’est justement dans ces moments que resplendit davantage le témoignage de la foi, le témoignage de l’amour, le témoignage de l’espérance. C’est la présence du Christ ressuscité dans son Église qui donne la grâce du témoignage jusqu’au martyre, semence de nouveaux chrétiens et de fruits de réconciliation et de paix pour le monde entier.

 

Que l’intercession de Marie nous aide à persévérer dans la foi et dans l’amour fraternel, quand l’obscurité et les tempêtes de la vie mettent en crise notre confiance en Dieu.

 

Traduction – Zenit, Anne Kurian-Montabone

 

 

Intention de prière du pape pour ce mois d'août

 

« Prions pour les personnes qui travaillent et vivent du monde de la mer, parmi eux les marins, les pêcheurs et leur famille »

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents

  • PAPE FRANÇOIS, AUDIENCE GÉNÉRALE DU 21 OCTOBRE 2020
    Vatican News - 21 octobre 2020 Audience: ne pas prier et vivre comme si Dieu et les pauvres n’existaient pas Ce mercredi 21 octobre, lors de l’audience générale qui se tenait en salle Paul VI selon les normes anti-covid en vigueur, le Pape a poursuivi...
  • 2020-2021 : LES RENDEZ-VOUS DE L'ORAISON À L'ERMITAGE
    Chers Amis, ... Nous reprenons nos "Rendez-vous de l'oraison à l'Ermitage", la première réunion étant prévue mercredi 18 novembre. ... Dans la joie de vous revoir et de vous accueillir ( avec un masque et en gardant les distances...) ...
  • CHANT DU JOUR : " CHANTONS SANS FIN LE NOM DU SEIGNEUR "
    Buy on iTunes: https://itunes.apple.com/album/id1001215950 Taken from Various Artists " Chantons en Église, 20 chants pour l'Envoi " Extrait de Various Artis... Chantons sans fin le Nom du Seigneur R. Chantons sans fin le Nom du Seigneur Bénissons-le...
  • POUR LE PAPE, « PENSER SEULEMENT À SOI EST LE PÈRE DE TOUS LES MAUX »
    Xavier Sartre – Cité du Vatican - 20/10/2020 Pour le Pape, «penser seulement à soi est le père de tous les maux» Le Pape François a participé à la 34e rencontre internationale de prière pour la paix ce mardi après-midi sur la colline du Capitole à Rome....
  • CHANT DU JOUR : " VIENS, DESCENDS DES CIEUX "
    Provided to YouTube by TuneCoreViens, descends des cieux · Emmanuel MusicÉveille-toi℗ 2010 Il est vivant - Editions de l'EmmanuelReleased on: 2010-07-01Auto-gen... Viens, descends des cieux R. Viens en nos cœurs, souffle de Dieu ! Viens Esprit très Saint,...
  • CHANT DU JOUR : " TU ES BÉNIE, Ô MARIE "
    TU ES BÉNIE, Ô MARIE Paroles et musique : B. Pavageau - Harmonisation : D. Rollo 1. Tu es bénie, ô Marie, Le Père t'a choisie. Tu conçus l'Emmanuel Pour nous... Tu es bénie, ô Marie 1. Tu es bénie, ô Marie, Le Père t’a choisie. Tu conçus l’Emmanuel Pour...
  • PAPE FRANÇOIS, ANGÉLUS DU 18 OCTOBRE 2020
    Cité du Vatican - Vatican News - 18 octobre 2020 Angélus: le Pape invite à être de bons citoyens et à témoigner de l’Évangile En ce 29ème dimanche du Temps Ordinaire, le Saint-Père est revenu sur la réponse de Jésus aux pharisiens : «Rendez à César ce...
  • CHANT DU JOUR : " Ô SEIGNEUR, QU'IL EST GRAND TON NOM PAR TOUTE LA TERRE "
    Chant de l'Emmanuel, Eternelle est ta miséricorde Production vidéo Cathoglad Ô SEIGNEUR, QU'IL EST GRAND TON NOM PAR TOUTE LA TERRE Paroles et musique : Comm... Ô Seigneur, qu'il est grand ton nom par toute la terre R. Ô Seigneur, qu’il est grand ton...
  • PRIÈRE POUR INVITER DIEU DANS VOTRE ÂME PENDANT LA COMMUNION
    Piotr Hukalo/EAST NEWS Philip Kosloski - Aleteia Lorsque vous recevez le Christ par le biais de la communion, invitez-le aussi dans votre cœur et dans votre âme. Recevoir l’hostie consacrée des mains du prêtre durant la communion veut dire recevoir le...
  • 18 OCTOBRE : LA SAINT LUC - PRIÈRE POUR CONFIER LES MÉDECINS ET LES SOIGNANTS EN CETTE PÉRIODE DE PANDÉMIE
    Shutterstock | dreii Mathilde de Robien - Aleteia La fête de saint Luc, saint patron des médecins, est l'occasion de confier au Seigneur tous les soignants qui s'apprêtent une nouvelle fois à se mettre intensément au service des malades. Avec l’augmentation...