Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 12:12
LE 2 OCTOBRE, NOUS FÊTONS LES SAINTS ANGES GARDIENS
LE 2 OCTOBRE, NOUS FÊTONS LES SAINTS ANGES GARDIENS

Par Sabine Harreau

 

L'Église n'en a jamais fait un dogme, mais la tradition catholique a toujours reconnu la présence d’un ange gardien pour nous guider.

 

« Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux. » (Mt 18, 10).

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Le 2 octobre nous fêtons les anges gardiens. L’Évangile du jour en fait écho : « Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux. »(Mt 18, 10).

 

Les Pères de l’Église évoquent l’ange gardien, aide et protecteur de chaque fidèle. Saint Bernard, au XIIe siècle, disait : « Quel respect, quel amour, quelle confiance de notre part ne méritent pas les anges ! Respect pour leur présence, amour grâce à leur bienveillance, confiance en leur protection. » (Sermon XI sur les psaumes).

 

De son côté, au XVIe siècle, sainte Françoise Romaine priait son ange gardien, lui demandant son aide, et disait aussi qu’une grâce mystique lui permettait de le voir à ses côtés ! Sainte Françoise fut canonisée par le pape Paul V en 1608, l’année même où il inscrivait au calendrier liturgique une fête pour les saints anges gardiens.

 

 

Ce n’est pas une doctrine un peu fantaisiste : non, c’est la réalité.

Plus près de nous, le pape François a évoqué, à plusieurs reprises, les anges gardiens : « Ce n’est pas une doctrine un peu fantaisiste : non, c’est la réalité », disait-il lors d’une homélie prononcée le 2 octobre 2014, ajoutant : « Moi, je me poserais cette question : quel rapport j’entretiens avec mon ange gardien ? Est-ce que je l’écoute ? Est-ce que je lui dis bonjour le matin ? Est-ce que je lui dis : ‘Protège-moi pendant mon sommeil ? Est-ce que je parle avec lui ? Je lui demande des conseils ? Il est à mes côtés.

 

 

Il faut avoir du respect pour sa présence

Cette question, chacun de nous peut y répondre aujourd’hui : Quelle est ma relation avec cet ange que le Seigneur a envoyé pour me garder et m’accompagner en chemin, et qui voit toujours le visage du Père qui est aux cieux ?” ».

 

Dans une autre homélie, en 2015, le pape rappelait l’action de l’ange gardien dans notre quotidien : « Quand nous faisons un mal et que nous nous pensons seuls : non, il est là. Il faut avoir du respect pour sa présence. Écouter sa voix, parce que lui nous conseille. Ainsi, quand nous sentons cette inspiration : ‘Agis comme ceci… cela est mieux… ne fais pas cela… Écoute ! Ne te rebelle pas contre lui… » L’ange est là pour nous conseiller comme le ferait un ami…  Un ami que nous ne voyons pas, mais que nous sentons, qui sera avec nous dans le Ciel, dans la joie éternelle ».

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

LE 2 OCTOBRE, NOUS FÊTONS LES SAINTS ANGES GARDIENS
LE 2 OCTOBRE, NOUS FÊTONS LES SAINTS ANGES GARDIENS
Fête des saints anges gardiens: leur donner la
possibilité d’exister

 

En ce vendredi 2 octobre, mémoire liturgique des saints anges gardiens, retour sur la mission de ces ambassadeurs et protecteurs spirituels; ces serviteurs et messagers de Dieu placés à nos côtés, et qui ne demandent qu’à nous écouter.

 

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

 

«Du début de l’existence au trépas, la vie humaine est entourée de leur garde et de leur intercession. Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie», affirmait saint Basile le Grand (330-379 ap. J-C.).

 

L’existence des anges est une vérité de foi. Définis comme des êtres purement spirituels et non corporels, ils dépassent en perfection toutes les créatures visibles, tel que l’énonce le Catéchisme de l’Église catholique.

 

Le Pape François s’est maintes fois exprimé sur leur existence, rappelant toute l’importance d’entretenir une relation avec son ange gardien, que le Saint-Père considère comme «une porte quotidienne vers la transcendance».

 

Quel rôle jouent les anges gardiens dans le combat spirituel, pourquoi est-il important de s’adresser à eux, et comment le faire? Nous avons posé la question au père Jean-Christophe Thibaut du diocèse de Metz, autrement connu sous son nom d’auteur, Michael Dor (Tétralogie La Porte des Anges, et autres romans).

 

Entretien avec père Jean-Christophe Thibaut (Michael Dor) :

 

 

- Comment se manifestent les anges gardiens dans nos existences ?

Les anges gardiens se manifestent dans nos vies de façon discrète. Le propre des anges est d’être à nos côtés, pas de faire les choses à notre place.

 

Deux missions leur incombe: nous représenter devant le Seigneur, un peu comme des ambassadeurs spirituels, et puis, de nous protéger. Ils nous soutiennent particulièrement dans le combat spirituel, contre les forces du mal.

 

Ils peuvent aussi nous influencer de manière discrète, nous mettre à l’esprit un certain nombre d’attitudes positives, de soutien, qui déclenchent une espérance.

 

 

- Comment le monde angélique est-il hiérarchisé ?

Dieu a créé le monde visible et invisible. Le monde angélique a été créé en même temps que la Terre; les hommes, eux, ont été créés en second. Ce sont nos frères aînés dans la Création. Ils sont des purs esprits, organisés en neuf chœurs d’anges. Il ne s’agit pas d’une organisation hiérarchique, elle est tout simplement «différente». Il y a les anges, les archanges... Parmi les anges figurent les anges gardiens, rattachés soit à un homme, une famille, ou même un pays. On connaît par exemple l’ange gardien du Portugal, qui s’est révélé aux enfants de Fatima. Il y aussi les séraphins, les chérubins... Les autres anges chantent la louange de Dieu, ils sont médiateurs entre Dieu et l’homme.

 

 

- Quel est leur rôle des anges dans la lutte entre le bien et le mal, dans le combat spirituel à l’œuvre sur Terre, et que chacun doit mener?

Ils sont en première ligne dans la mesure où le combat spirituel a commencé par eux. Les anges sont autonomes et libres, ils appartiennent au monde préternaturel avec un certain nombre de facultés. Comme l’homme avant le péché originel, ils possèdent une connaissance parfaite et totale des choses. Ils ne sont pas marqués par le temps.

 

Dans la connaissance qu’ils ont de Dieu, de la vérité, leur reste la liberté d’accepter ou refuser la mission qu’ils reçoivent. Un certain nombre d’entre eux donc se sont retournés à un moment contre le Créateur. Le plus connu de ces anges rebelles a été appelé diable, diabolos, - celui qui sépare – ou aussi, Satan, sheitan, qui veut dire l’adversaire – celui qui s’oppose. Ces anges déchus sont appelés les daimon, les démons. Ils essaient d’entraîner l’homme dans leur chute. Le combat des anges est donc à nos côtés de contrer cette lutte spirituelle mené contre l’homme, plus que contre Dieu d’ailleurs, pour le faire tomber, par la tentation, la peur, la séduction, la contrainte…

 

 

- Pourquoi tant de personnes, dont certaines catholiques, ont du mal à croire aux anges, et vont les réduire, au mieux à du folklore, au pire à de l’ésotérisme ?

Le mot ange, angelium, est particulier. Il désigne plus une fonction, que ce qu’ils «sont». Ce sont des «esprits», comme disait saint Augustin, «des envoyés».

 

Il faut bien reconnaître que nous essayons souvent de se représenter les anges comme des créatures avec des ailes, de manière iconographique. Forcément à un moment, on a pensé qu’ils étaient plus mythiques, symboliques, que réels. Il y a donc une sorte de remise en cause de ce monde invisible dans notre monde contemporain. Une tendance rationnelle, influencée par le développement des sciences humaines au XXème siècle, entre autres, allant jusqu’à remettre en question les exorcismes aussi.

 

Parallèlement, l’ésotérisme, le New Age dans la seconde moitié du XXème siècle, a réhabilité la figure de l’ange à sa manière. C’est pourquoi il faut faire très attention aux livres sur les anges distribués dans le commerce: six sur dix sont farfelus, éloignés de la pensée biblique.  

 

Heureusement, la position de l’Église est claire. Il n’y a qu’à lire le Catéchisme de l’Église catholique, qui reprend la question des anges de manière très précise, et réaffirme que leur existence est une vérité de foi. Ils sont présents dans notre Credo. Si l’on est croyant, l’on ne peut pas nier l’existence des anges, ni celle des anges déchus ou du diable. Tous les derniers Papes ont chacun rappelé l’importance de l’existence de l’ange. Ce n’est pas parce qu’il est discret, qu’on ne le voit pas, qu’il n’existe pas.

 

 

- Quel est le pouvoir particulier de la prière aux anges ?

La prière s’adresse toujours à Dieu, mais elle est portée par les anges gardiens. Lorsque l’on prie les anges, on leur demande d’intercéder pour nous, d’être proches de nous. Une de leur fonction est de nous représenter auprès de Dieu, mais ils ont aussi cette fonction de protecteur spirituel.

 

Il n’y a pas de vénération particulière des anges. Il faut leur donner la possibilité d’exister et de remplir leur propre mission, s’adresser à eux, les rendre présent, car ils ne s’imposent pas. Il est important de se souvenir qu’ils sont là.

 

Les anges gardiens sont une grâce que Dieu nous a donné. C’est un cadeau qui nous est fait. Il faut savoir le recevoir. Parler à son ange gardien, lui confier certaines choses, le laisser être médiateur de grâces pour nous. Il est une présence, dont il faut savoir se servir. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents

  • 40 ans après l’attentat contre Jean-Paul II
    Audience Générale, Pape François, S. Jean-Paul II Jean-Paul II © L'Osservatore Romano 40 ans après l’attentat contre Jean-Paul II, le pape François fait mémoire « Dans les mains de Dieu » 13 mai 2021 11:04 Anne Kurian Quarante ans après l’attentat subi...
  • « Le bon combat »
    Pape François L'Ascension du Christ, Giotto, Chapelle des Scrovegni, Padoue (Italie) © DR « Le bon combat », tweet du pape pour l’Ascension La mission que Dieu nous confie 13 mai 2021 19:39 « La solennité de l’Ascension dirige notre regard vers le haut,...
  • Pèlerinage Personnes Malades Handicapée2021
    - 11.07.2021_-_affiche_pelerinage_des_personnes_malades_et_handicapees_a_bon_encontre.pdf
  • La fin de vie est une étape importante de la vie !
    Tout est lié: le chemin d'une écologie intégrale. Soins palliatifs et écologie intégrale : Anne-Marie Aitken, Xavière, bénévole au sein de la maison médicale Jeanne Garnier n’a pas tout de suite vu le lien. À l’occasion de cet entretien, elle a relu son...
  • « Si vous voulez être heureux, rendez quelqu’un heureux »
    Baptême d'enfants dans la chapelle Sixtine, 12 janvier 2020 © Vatican Media Lectures de dimanche : « Si vous voulez être heureux, rendez quelqu’un heureux » La vocation chrétienne, c’est être choisi mai 07, 2021 12:37 Mgr Francesco Follo « La vocation...
  • Migrants et réfugiés : « SURMONTER NOS PEURS », invite le pape
    « Transformer les frontières en lieux de rencontre » mai 06, 2021 11:30 Anne Kurian-Montabone « Nous ne devons pas avoir peur de rêver et de le faire ensemble comme une seule humanité », écrit le pape François dans son message pour la 107ème Journée mondiale...
  • Mois de mai, mois de Marie : une coutume récente ?
    Depuis quand dit-on que le mois de mai est dédié à l’intercession de la Vierge Marie ? Le père Renaud Saliba, recteur du sanctuaire de Pontmain lieu d’une apparition mariale datant de 1871 dans le diocèse de Laval, nous apporte quelques explications sur...
  • Journée des CHRÉTIENS d'ORIENT
    Journée des CHRÉTIENS d'ORIENT
  • 30 jours du marathon de prière contre la pandémie.
    Le pape François a décidé de consacrer le mois de mai à un « marathon de prière » afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Cette chaine de prière relie trente sanctuaires différents à travers le monde. Chaque jour du mois de mai un sanctuaire marial...
  • Voici comment participer au « marathon de prière » du pape François
    Voici comment participer au « marathon de prière » du pape François Antoine Mekary | Agnès Pinard Legry - Publié le 30/04/21 Le pape François lancera ce samedi 1er mai un marathon de prière afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Il doit durer...