Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 23:35
L'Assomption de la Vierge Marie par Charles Lebrun (Musée de Cherbourg), wikimedia commons

L'Assomption de la Vierge Marie par Charles Lebrun (Musée de Cherbourg), wikimedia commons

Marie, « Cause de notre joie »: lectures du dimanche de « Gaudete »

Traduction complète des paroles du pape François

« La Vierge Marie a attendu en silence la Parole de salut de Dieu ; elle l’a écoutée, elle l’a accueillie, elle l’a conçue. En elle, Dieu s’est fait proche. C’est pourquoi l’Église appelle Marie « Cause de notre joie » »: le pape François résume ainsi dans un ‘ »tweet » son commentaire des lectures de la messe de ce dimanche, 13 décembre 2020, -) troisième dimanche de l’Avent, appelé dimanche de « Gaudete », avant l’angélus de midi, place Saint-Pierre. Ce dimanche de la « ‘joie » est marqué concrètement dans les ornements liturgiques qui sont roses.

« On ne peut annoncer le Christ aux autres qu’en se détachant de soi-même et de la mondanité. Non pas en attirant les gens à soi, mais en les orientant vers Jésus », a encore souligné le pape.

Le pape François célébrait ce dimanche 13 décembre le 51e anniversaire de son ordination sacerdotale, le 13 décembre 1969.

Voici notre traduction, rapide, de travail, des paroles du pape François.

AB

Commentaire de l’Évangile du dimanche de « Gaudete »

Chers frères et sœurs, bonjour!

L’invitation à la joie est caractéristique du temps de l’Avent: l’attente de la naissance de Jésus, l’attente que nous vivons est joyeuse, un peu comme lorsque nous attendons la visite d’une personne que nous aimons beaucoup, par exemple un ami que nous ne voyons plus depuis longtemps, un parent … Nous sommes dans une attente joyeuse. Et cette dimension de joie émerge surtout aujourd’hui, troisième dimanche, qui s’ouvre sur l’exhortation de saint Paul «Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur» (Antienne d’entrée; cf. Ph 4, 4.5). « Réjouissez-vous! ». La joie chrétienne.

Et quelle est la raison de cette joie? «Le Seigneur est proche» (v. 5). Plus le Seigneur est proche de nous, plus nous sommes dans la joie; plus il est loin, plus nous sommes dans la tristesse. C’est une règle pour les chrétiens. Un jour, un philosophe a dit plus ou moins ceci: «Je ne comprends pas comment on peut croire aujourd’hui, parce que ceux qui disent croire ont un visage de veillée funèbre. Ils ne témoignent pas de la joie de la résurrection de Jésus-Christ ». Tant de chrétiens avec ce visage, oui, un visage de veillée funèbre, le visage de la tristesse … Mais le Christ est ressuscité! Le Christ t’aime! Et tu n’as pas de joie? Pensons-y un moment et disons: « Est-ce que je suis heureux parce que le Seigneur est proche de moi, parce que le Seigneur m’aime, parce que le Seigneur m’a racheté? »

L’Évangile selon Jean nous présente aujourd’hui le personnage biblique qui – Marie et saint Joseph exceptés – a le premier et le plus vécu l’attente du Messie et la joie de le voir arriver: nous parlons naturellement de Jean-Baptiste (cf. Jn 1, 6- 8.19-28).

L’évangéliste le présente de manière solennelle: «Un homme est venu envoyé par Dieu […]. Il est venu comme témoin pour rendre témoignage à la lumière » (vv. 6-7). Le Baptiste est le premier témoin de Jésus, par la parole et par le don de sa vie. Tous les Évangiles sont d’accord pour montrer comment il a accompli sa mission en désignant Jésus comme le Christ, l’Envoyé de Dieu promis par les prophètes. Jean était un leader de son temps. Sa renommée s’était répandue dans toute la Judée et au-delà, jusqu’en Galilée. Mais il ne céda pas même un instant à la tentation d’attirer l’attention sur lui: il orientait toujours vers Celui qui allait venir. Il disait: «Pour lui, je ne suis pas digne de dénouer la courroie de sa sandale» (v. 27). Il indiquait toujours le Seigneur. Comme la Vierge Marie: elle indique toujours le Seigneur toujours: «Faites ce qu’il vous dira». Toujours le Seigneur au centre. Les saints autour, indiquant le Seigneur. Et quiconque n’indique pas le Seigneur n’est pas saint!

Voilà la première condition de la joie chrétienne: se décentrer de soi-même et mettre Jésus au centre. Ce n’est pas de l’aliénation, parce que Jésus est effectivement le centre, il est la lumière qui donne tout son sens à la vie de chaque homme et de chaque femme qui vient dans ce monde. C’est le dynamisme même de l’amour, qui me conduit à sortir de moi non pas pour me perdre, mais pour me retrouver alors que je me donne, alors que je cherche le bien de l’autre.

Jean-Baptiste a parcouru un long chemin pour rendre témoignage à Jésus. Le chemin de la joie n’est pas une promenade. Il faut du travail pour toujours être dans la joie. Jean a tout quitté, dès son plus jeune âge, pour mettre Dieu en premier, pour écouter sa Parole de tout son cœur et de toute sa force. Jean s’est retiré dans le désert, se dépouillant de tout ce qui était superflu, pour être plus libre de suivre le vent du Saint-Esprit. Bien sûr, certains traits de sa personnalité sont uniques, inimitables, impossibles à proposer à tout le monde. Mais son témoignage est paradigmatique pour quiconque veut chercher le sens de sa vie et trouver la vraie joie.

En particulier, le Baptiste est un modèle pour ceux qui, dans l’Église, sont appelés à annoncer le Christ aux autres: ils ne peuvent le faire que dans le détachement d’eux-mêmes et de la mondanité, non pas en attirant les gens à eux mais en les orientant vers Jésus. Voilà la joie: orienter vers Jésus. Et la joie doit être la caractéristique de notre foi. Même dans les moments sombres, cette joie intérieure, de savoir que le Seigneur est avec moi, que le Seigneur est avec nous, que le Seigneur est ressuscité.

Le Seigneur! Le Seigneur! Le Seigneur! Voilà le centre de notre vie, et voilà le centre de notre joie. Pensez-y bien aujourd’hui: comment est-ce que je me comporte? Suis-je une personne joyeuse qui sait transmettre la joie d’être chrétien, ou suis-je toujours comme ces [gens] tristes, qui, comme je l’ai dit auparavant, semblent être à une veillée funèbre? Si je n’ai pas la joie de ma foi, je ne pourrai pas témoigner et d’autres diront: « Mais si la foi est triste à ce point, mieux vaut ne pas l’avoir ».

Maintenant en priant l’Angélus, nous voyons tout cela pleinement réalisé dans la Vierge Marie: elle a attendu en silence la Parole de salut de Dieu; elle l’a écoutée, elle l’a accueillie, elle l’a conçue. En elle, Dieu s’est fait proche. C’est pourquoi l’Église appelle Marie « Cause de notre joie ».

(c) Traduction de Zenit, de l’italien, Anita Bourdin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents

  • 40 ans après l’attentat contre Jean-Paul II
    Audience Générale, Pape François, S. Jean-Paul II Jean-Paul II © L'Osservatore Romano 40 ans après l’attentat contre Jean-Paul II, le pape François fait mémoire « Dans les mains de Dieu » 13 mai 2021 11:04 Anne Kurian Quarante ans après l’attentat subi...
  • « Le bon combat »
    Pape François L'Ascension du Christ, Giotto, Chapelle des Scrovegni, Padoue (Italie) © DR « Le bon combat », tweet du pape pour l’Ascension La mission que Dieu nous confie 13 mai 2021 19:39 « La solennité de l’Ascension dirige notre regard vers le haut,...
  • Pèlerinage Personnes Malades Handicapée2021
    - 11.07.2021_-_affiche_pelerinage_des_personnes_malades_et_handicapees_a_bon_encontre.pdf
  • La fin de vie est une étape importante de la vie !
    Tout est lié: le chemin d'une écologie intégrale. Soins palliatifs et écologie intégrale : Anne-Marie Aitken, Xavière, bénévole au sein de la maison médicale Jeanne Garnier n’a pas tout de suite vu le lien. À l’occasion de cet entretien, elle a relu son...
  • « Si vous voulez être heureux, rendez quelqu’un heureux »
    Baptême d'enfants dans la chapelle Sixtine, 12 janvier 2020 © Vatican Media Lectures de dimanche : « Si vous voulez être heureux, rendez quelqu’un heureux » La vocation chrétienne, c’est être choisi mai 07, 2021 12:37 Mgr Francesco Follo « La vocation...
  • Migrants et réfugiés : « SURMONTER NOS PEURS », invite le pape
    « Transformer les frontières en lieux de rencontre » mai 06, 2021 11:30 Anne Kurian-Montabone « Nous ne devons pas avoir peur de rêver et de le faire ensemble comme une seule humanité », écrit le pape François dans son message pour la 107ème Journée mondiale...
  • Mois de mai, mois de Marie : une coutume récente ?
    Depuis quand dit-on que le mois de mai est dédié à l’intercession de la Vierge Marie ? Le père Renaud Saliba, recteur du sanctuaire de Pontmain lieu d’une apparition mariale datant de 1871 dans le diocèse de Laval, nous apporte quelques explications sur...
  • Journée des CHRÉTIENS d'ORIENT
    Journée des CHRÉTIENS d'ORIENT
  • 30 jours du marathon de prière contre la pandémie.
    Le pape François a décidé de consacrer le mois de mai à un « marathon de prière » afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Cette chaine de prière relie trente sanctuaires différents à travers le monde. Chaque jour du mois de mai un sanctuaire marial...
  • Voici comment participer au « marathon de prière » du pape François
    Voici comment participer au « marathon de prière » du pape François Antoine Mekary | Agnès Pinard Legry - Publié le 30/04/21 Le pape François lancera ce samedi 1er mai un marathon de prière afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Il doit durer...