Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 09:31

 

Mgr-H.H.jpg

         Chaque année, au moment du solstice d’hiver, une sorte d’inquiétude réapparaît, comme si nous avions peur que la nuit l’emporte définitivement sur le jour. Cette lumière qui nous apportait tant de chaleur au cours de l’été et au début de l’automne va-t-elle disparaître à jamais ? Comment ne pas penser à la mort qui nous atteint tous inéluctablement ? Où trouver une lueur d’espérance ?

 

      Cette angoisse ancestrale n’est pas nouvelle, mais en cette fin d’année 2013, elle prend des allures un peu différentes. Le climat social est tendu, chargé de revendications de toutes sortes et nous avons le sentiment qu’un chaos pourrait survenir d’un moment à l’autre. Avons-nous des raisons de croire en l’avenir ?

      Je ne crois pas que la complaisance dans la morosité soit constructive. Sans être aveugles sur ce qui ne fonctionne pas bien dans notre société, il importe de retrousser nos manches pour que la confiance et la joie renaissent.

 

       Nous allons vivre dans les prochains mois des élections municipales et européennes. L’occasion nous est donnée de réflechir à l’importance de nos institutions, à la recherche du bien commun, à la solidarité, et à la fraternité fondement incontournable de notre vie humaine. Les chrétiens peuvent apporter leur contribution pour bâtir un monde plus juste et plus fraternel de trois manières : en ouvrant à l’universel, en ayant le souci des plus pauvres et en favorisant le vivre ensemble.

 

       Je vous invite cette année à être particulièrement attentif, au moment où se vivront les fêtes de Noël et du premier de l’An, à ceux qui connaissent la solitude, l’exclusion et la précarité. Que ces personnes qui connaissent de graves difficultés sachent que je les porte dans mon cœur et dans ma prière ! Que le souci de l’autre, du plus fragile et du plus vulnérable, celui que nous côtoyons peut-être chaque jour, soit notre priorité. Nous ne pouvons pas chercher et trouver la joie et la paix en restant calfeutrés dans un bonheur douillet.

 

      En cette fin d’année 2013 et en vous souhaitant une bonne année 2014, je vous redis quelle est mon espérance chrétienne : ce monde n’est pas voué à l’oubli et destiné irrémédiablement au chaos. Grâce à nos actions d’entraide et d’amitié, si petites soient-elles, « des cieux nouveaux et une terre nouvelle » (Ap 21, 1) peuvent surgir.

 

                                                                                             Agen, le 28 novembre 2013

 

 

                                                                                                    Hubert HERBRETEAU
                                                                                                              Évêque d’Agen

Partager cet article

Repost 0
Published by paroisse.saintemarieenagenais - dans Eglise diocésaine
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Articles Récents