Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 08:02
CHANT DU JOUR

(Cliquer sur le lien ci-dessus)

 

Acclamez votre Dieu

 

R. Acclamez votre Dieu sur toute la terre,
Célébrez-le par vos chants de joie !
Acclamez votre Dieu, Il est la lumière,
Éternel est son amour !

 

1. Chantez au Seigneur vos hymnes de fête,
Proclamez-le devant les nations.
Louez le Seigneur, louez votre Roi,
Il demeure éternellement.

 

2. Venez l’adorer, nations de la terre !
Ne craignez pas, vous serez bénis.
Vous êtes son peuple, il est votre Dieu,
En ses mains remettez vos vies.

 

3. Offrez au Seigneur votre action de grâce,
De la détresse, il vous a tirés.
Du lieu de la mort, du fond des enfers,
Par son Fils il vous a sauvés.

 

Acclamez votre Dieu - Chorale étudiante de Rouen - Interprété par la chorale étudiante & jeunes pros de Rouen. Chef de Chœur : Anne Sauvageot. Son, Image, Montage : Claire Sauvageot, JacquesJean Desplats, Gilles Brouilliez.

 

PREMIÈRE LECTURE

 

« Tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur »

 

Lecture du premier livre des Rois (1 R 19,9a.11-16)

 

En ces jours-là,
lorsque le prophète Élie fut arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu,
il entra dans une caverne
et y passa la nuit.
Et voici que la parole du Seigneur lui fut adressée.
Il lui dit :
« Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur,
car il va passer. »
À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan,
si fort et si violent
qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers,
mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ;
et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre,
mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;
et après ce tremblement de terre, un feu,
mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ;
et après ce feu, le murmure d’une brise légère.
Aussitôt qu’il l’entendit,
Élie se couvrit le visage avec son manteau,
il sortit et se tint à l’entrée de la caverne.
Alors il entendit une voix qui disait :
« Que fais-tu là, Élie ? »
Il répondit :
« J’éprouve une ardeur jalouse
pour toi, Seigneur, Dieu de l’univers.
Les fils d’Israël ont abandonné ton Alliance,
renversé tes autels,
et tué tes prophètes par l’épée ;
moi, je suis le seul à être resté
et ils cherchent à prendre ma vie. »
Le Seigneur lui dit :
« Repars vers Damas,
par le chemin du désert.
Arrivé là, tu consacreras par l’onction Hazaël
comme roi de Syrie ;
puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi,
comme roi d’Israël ;
et tu consacreras Élisée, fils de Shafath, d’Abel-Mehola,
comme prophète pour te succéder. »

 

 

 

PSAUME (Ps 26 (27), 7-8ab, 8c-9abc, 13-14)

 

C’est ta face, Seigneur, que je cherche.

 

Écoute, Seigneur, je t’appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit ta parole :
« Cherchez ma face. »

 

C’est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N’écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.

 

Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

 

 

ÉVANGILE DU JOUR

 

« Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère »

 

 

Alléluia. Alléluia. Vous brillez comme des astres dans l’univers en tenant ferme la parole de vie. Alléluia.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 27-32)

 

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu ne commettras pas d’adultère.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Tout homme qui regarde une femme avec convoitise
a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.
Si ton œil droit entraîne ta chute,
arrache-le et jette-le loin de toi,
car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres
que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite entraîne ta chute,
coupe-la et jette-la loin de toi,
car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres
que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne.

 

Il a été dit également :
Si quelqu’un renvoie sa femme,
qu’il lui donne un acte de répudiation.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Tout homme qui renvoie sa femme,
sauf en cas d’union illégitime,
la pousse à l’adultère ;
et si quelqu’un épouse une femme renvoyée,
il est adultère. »

 

 

Commentaire de l'Évangile

 

Dans sa série de ses interprétations Jésus avait commenté hier le cinquième commandement, l’interdiction du meurtre ; aujourd’hui il passe au sixième, l’interdiction de l’adultère. Hier c’était le champ des relations sociales qui était abordé, aujourd’hui celui de la vie affective. Là aussi l’interprétation de Jésus est radicale ; les images fortes utilisées n’ont pas à être appliquées à la lettre mais elles doivent nous servir d’avertissement sérieux. Nous avons souvent plus de difficulté à lutter contre les mauvaises pensées de notre cœur ; nous pouvons négliger ce combat simplement parce que nous avons l’impression que ces taches de notre cœur sont invisibles, qu’elles n’ont pas de conséquences. En réalité nous savons que la pureté de notre regard a des conséquences fortes sur notre relation à Dieu et aux hommes. Cette pureté est souvent un lieu de combat fort et long ; il s’agit d’avancer dans ce combat, avec patience et sans culpabilité, et surtout en laissant la grâce de Dieu purifier totalement notre pensée et notre regard.

 

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rechercher

Articles Récents